Phoenix


Phœnix est mon symbole, il aurait pu être mon pseudo mais j’ai choisi de signer mes articles de mon prénom, Günter. Son symbolisme n’est que répétition car Phœnix se brûle les ailes pour renaître encore et encore dans la même vie. Mais ce qui a péri avec lui dans une de ses vies ne revient pas à la vie avec lui.
Le but du jeu est là. Se débarrasser au fur et à mesure des entraves qui l’empêchent de prendre son envol et d’être ré-ellement celui qu’il est au fond de lui. Rien ne survit à part lui. Et aucun retour en arrière n’est possible car il sait que cela n’est pas bon pour lui !
Bien que j’aie appris à mes dépends, que c’est dans le passé qu’on puise les clés de notre avenir, il ne saurait être question de répéter les mêmes erreurs car celles-ci ont servi de leçon et rien, ni personne ne peut lui retirer cette liberté de choix qui fait de lui l’oiseau de feu miraculeux !
Avec le feu qui purifie son passé désastreux, aucun re-mord ni regret ne survivent en lui quant aux rencontres désor-mais effacées de sa mémoire aussi bien psychique que corpo-relle ! Il renaît, paré de quelques cicatrices qui lui rappellent sans cesse de ne pas refaire les mêmes erreurs ! C’est là, la beauté de sa vie ! Il a droit à plusieurs essais pour arriver à la réussir et se débarrasser des bribes devenues inutiles !
Je suis comme le Phœnix et je ne changerai de vie pour rien au monde, même s’il faut bien le reconnaître, cela entraîne quelque chaos ! Je suis libre de prendre mon envol et enfin de planer, sans chaîne, dans l’immensité bleue de l’azur des cieux, sans avoir à me retourner sur mon passé, effacé par le feu puri-ficateur de mes cendres incandescentes !


Publié le 7 octobre 2014

238 votes



L'auteur

Sandra Rastoll

Âge : 49 ans
Situation : Union libre
Localisation : VALDEBLORE (06) , France
Profession : COMPTABLE/ECRIVAIN
Voir la fiche de l'auteur