"Objets trouvés" dans les séries télévisées !


De la voiture de Starsky au paquebot de La croisière s’amuse...

On prête souvent attention aux acteurs ayant honoré les plus célèbres séries télévisées, mais on oublie les lieux de tournage et les accessoires pourtant célébrissimes...

Il est en effet paradoxal de ne peut garder une petite pensée pour tous les éléments matériels ayant contribué à l’ambiance et au succès d’une série télévisée ; d’autant qu’en règle générale les décors sont détruits après tournage (ou tout au moins à l’annulation de la série).

Petit podium d’artefacts que l’on n’a pas pu oublier :

Qu’est devenue la Ford "Gran Torino" rouge et blanche de la série "Starsky et Hutch" ?

Tournée entre 1975 et 1979, cette série policière racontait les enquêtes urbaines de deux policiers décontractés qui se déplaçaient dans une Ford Gran Torino customisée et peinte d’un rouge vif rehaussé d’une zébrure de blanc.

Six exemplaires furent ainsi transformés pour les besoins du tournage, avec toujours au moins deux modèles en service : une sur le toit de laquelle était montée une caméra et une autre utilisée pour les prises de vues classiques.

Lorsque la production de la série s’est achevée, il restait deux Torino en état de fonctionnement (mais un peu abîmées par les tournages) : elles sont actuellement en possession de Doug Stevenson, un collectionneur d’outre-atlantique qui les a rachetées pour 10 000 dollars (seulement !) en 1997…

Qu’est devenue la maison des Ingalls dans la série "La petite maison dans la prairie" ?
Avec presque 200 épisodes et 9 ans de tournage (entre 1974 et 1983), la saga des Ingalls et les petites histoires de leur quotidien dans le village de Walnut Grove, au Sud-Ouest du Minnesota, sont une référence pour plusieurs générations de téléspectateurs.
En réalité, l’essentiel du tournage s’était déroulé à environ 45 minutes de Los Angeles, quelque part dans Simi Valley. Là, le petit village de Walnut Grove avait été construit et entretenu jusqu’au dernier épisode de la série, lorsque ses habitants décident de le dynamiter !
Cependant, on se suvient que la maison de la famille Ingalls était quant à elle à l’écart du village : de fait, le propriétaire du terrain l’entretenait avec le secret espoir de la transformer un jour en musée pour les fans.
Las ! c’était compter sans les aléas de l’existence, puisqu’en réalité les incendies d’octobre 2003 ont eu raison de la mythique maisonnette en planches, qui a hélas été réduite en cendres à cette occasion.

Qu’est devenu le paquebot de la série "La croisière s’amuse" ?
Avec une première époque de 10 ans de production entre 1977 et 1987 (près de 250 épisodes) et un revival ponctuel entre 1988 et 1999, La croisière s’amuse a montré les démêlés de centaines de personnages à bord d’un paquebot, souvent interprétés par des acteurs "sur le retour", et leur a réservé à chaque fois une fin heureuse.

Croisant initialement sur la côte Ouest des Etats-Unis jusqu’au Mexique, le paquebot de la première époque était le "Pacific Princess", long de 169 mètres et pouvant embarquer environ 700 passager (pour 350 membres d’équipage). Il avait été construit en 1971 en Allemagne et se baptisait initialement le "Sea Venture".

Racheté en 1975 par P&O, il est alors rebaptisé "Pacific Princess" et connaît la gloire télévisuelle grâce à la série. Cédé à Pullmantur en 2002, il change de nom et devient le « Princess », connaît quelques travaux de modernisation en 2005 et a été revendu en 2008 à Quail Cruises et devrait reprendre la mer… méditérannée après de nouveaux travaux.


Publié le 11 octobre 2014

30 votes



L'auteur

Pierre BANNIER

Âge : 52 ans
Situation : Célibataire
Localisation : PARIS , France
Profession : Formateur en français
Voir la fiche de l'auteur