Moment de réflexion.


Depuis quelques jours, je croise un petit homme.

Non par la taille mais par ce qu’il semble être.

Un de ces petits hommes indispensables dans un costume étriqué.

L’homme est sec et mince, le crâne rasé, des lunettes sérieuses.

Ce petit monsieur porte le monde sur ses épaules.

D’autre part... cet homme ne marche pas, il court.

Au restaurant routier, c’est à peine si il sourit à la caissière.

Moi qui me pose en spectateur, je décide de lui voler son image.

J’ai un faible pour les gens indispensables.

Il s’ installe dans un coin, loin de la fenêtre, il ne se préoccupe pas du soleil.

Il mange avec une tristesse voulue, il avale son plat industriel.

Il ne boit ni bière, ni vin, cet homme boit de l’eau.

Quand on porte le monde, on se doit de rester en ’équilibre.

Qui êtes-vous petit monsieur ?

Pour ne pas aimer le soleil, les sourires et les étoiles.

Qui êtes-vous petit monsieur ?

Un de ces hommes qui passe la vie sans la vivre ?

Votez-vous extrême droite ?

Je vous ressens comme ça.

Chacun son pays, chacun chez soi ?

Êtes-vous homophobe ?

Je vous ressens comme ça.

Vous n’avez pas de bague au doigt...

C’est drôle, vous devez avoir l’âge de mon fils et je vous vois comme un homme du passé.

Mon empathie vous place sur des images de seconde guerre mondiale, certes pas du bon côté.

Qui êtes-vous petit monsieur ?

Je n’ai pas peur de vous car je ne crains que les vrais fous.

Mais vous croiser ces derniers jours, m’amuse beaucoup.

Pp Nélis


Publié le 8 octobre 2014

3 votes



L'auteur

PIERRE PAUL NELIS

Âge : 63 ans
Situation : Pacsé(e)
Localisation : GERPINNES (62) , Belgique
Profession : Commercial
Voir la fiche de l'auteur