Les récits des candidats


Écrit par Daph Nobody, le 8 octobre 2014
204 votes

Ma liste de courses au seuil de la fin du monde (par Daph Nobody, octobre 2014)

Vu que l’on ma pris au dépourvu en me demandant de poster de nouveaux textes alors que je n’ai quasi aucun matériau sur moi et que je n’ai pas le temps d’écrire quoi que ce soit en sus du travail à fournir pour le roman de l’Académie Balzac, je me suis dit qu’il ne me restait qu’à publier ma liste de courses. N’en déplaise... thé (le café, tu peux te le moudre au cul !) sucre en morceaux soupe aux tomates avec croûtons baguette intégrale fusil à pompe eau pétillante jus d’orange chocolats…
Écrit par Théophile Marcelin, le 8 octobre 2014
7 votes

Article : LES POÈTES

Ils font semblants d’être heureux Malgré vos plus beaux sourires Voilà le plus grand des aveux Qu’ils n’osent pas vraiment vous dire La solitude est le seul témoin Voyant l’écriture comme un besoin Avec l’habitude et le manque Comme on jauge un niveau d’encre Une vie en ternes couleurs Soucis, peines et douleurs Ils supportent parfois le pire qui leur inspire Des choses meilleures Ils font semblants d’être heureux Mais n’oseront jamais vous le dire Ils ont des soupirs dans les yeux Que vous ne…
Écrit par Théophile Marcelin, le 8 octobre 2014
5 votes

Article : ACADÉMIE BALZAC 2014

L’expérience va nous servir Peut être un livre sur un plateau Embarqués dans ce navire C’est la cerise sur le gâteau Pour le meilleur et le pire Nous sommes sur le même bateau Personne ne pourra nous nuire Même un vampire dans le château Théophile Marcelin TEHE
Écrit par Théophile Marcelin, le 8 octobre 2014
2 votes

Article : CHAPEAU MESSIEURS !

Ils sont tous aussi charmants les uns que les autres ; victimes de mes mots, ils s’habillent selon ma mode. De gentilshommes bien présentables, flânant dans les beaux lieux et la banlieue de la littérature, faisant du charme à la poésie française mais peut être un peu sûrs d’eux parce qu’ils ont fière allure. Ils avancent dans le temps, gagnant en modernité, sans pour autant perdre les vraies valeurs d’autrefois, avec des thèses et morales philosophiques qu’ils défendent comme des penseurs de qualité.…
Écrit par Théophile Marcelin, le 8 octobre 2014
6 votes

Article : Ô FEMME NOIRE

Ô femme noire Tu rejettes ton côté naturel Pour mieux te sentir dans ta peau Parce que les blanches seraient plus belles Ça c’est complètement faux Ô femme noire Tu te tisses des mèches artificielles Parfois jusqu’au bas du dos C’est ton plaisir personnel Qui selon toi masque un défaut Ô femme noire Je ne cherche pas de poux Dans tes cheveux crépus Une chose me consterne je t’avoue C’est ce besoin de superflu Ô femme noire Laisse les crèmes éclaircissantes Loin de ta peau d’ébène Tu es déjà si…
Écrit par Théophile Marcelin, le 8 octobre 2014
3 votes

Article : LA TOUR FL

En terme de charme Aucun équivalent à Panam La Dame de Fer est notre dame Elle a un sacré coeur C’est certainement la meilleure Elle ne porte pas de tunique Elle est juste unique Toujours une robe de fête La nuit quand elle s’apprête Et elle est magnifique Théophile Marcelin TEHE
Écrit par Théophile Marcelin, le 8 octobre 2014
5 votes

Article : LES DÉCIBELS DE LA COLÈRE

Ça arrive à tout le monde de se mettre sur les nerfs Parfois même jusqu’au sang qui bout dans les artères Si les mots qui nous échappent n’apaisent pas notre colère C’est que l’on parle dans le vent autant sortir prendre l’air Théophile Marcelin TEHE
Écrit par Théophile Marcelin, le 8 octobre 2014
3 votes

Article : LA GUERRE & LA PAIX

La guerre aura vu Ses plus grands militaires Abattre l’humilité Sans parents de ses terres La paix aura vu Ses plus grands militants Se faire humilier Mourir par milliers La guerre n’aura vu Ses plus grands militaires Face à l’hostilité Mettre genou à terre La paix n’aura vu Ses plus grands militants Malgré la misère Se taire pour OTAN Théophile Marcelin TEHE
Écrit par Théophile Marcelin, le 8 octobre 2014
3 votes

Article : SOUFFLE DE VIVRE

Vivre est une bouffée d’oxygène Quoi donc de plus important Que de profiter du phénomène En prenant l’air du temps Théophile Marcelin TEHE
Écrit par Théophile Marcelin, le 8 octobre 2014
2 votes

Article : LA CAMPEUSE

La journée s’annonçait épatante Un ciel bleu et sa lueur éclatante Du kayak au programme pour une débutante Longtemps hésitante mais cette fois ci partante Et comme par hasard à 11h pétante Soudaine arrivée d’une grisaille inquiétante Installe le doute dans la tête de notre dilettante Pour son petit moment de détente Freinée par cette grisaille montante Elle ne veut pas pagayer sous une pluie battante Des nuages, de fines gouttes, elle est dans l’attente Et une terrible averse l’oblige à rester sous sa…