Les récits des candidats


Écrit par Anne-Sophie Guénéguès, le 9 octobre 2014
18 votes

Tu fais quoi dans la vie

Depuis deux ans, huit mois et vingt-trois jours, je me rends au travail en bus. Depuis deux ans, huit mois et vingt-trois jours, je suis adjoint au conseiller en coordination des projets de la direction des ressources humaines et de la gestion des compétences du site régional de l’Ouest de la filiale d’un grand groupe international spécialisé dans les batteries d’accumulateurs. On me propose un poste de chef de projet de la section pilote du nouveau dispositif d’évaluation des fournisseurs au sein…
Écrit par Sandra Rastoll, le 9 octobre 2014
191 votes

Une pensée

Une pensée… Lorsque je m’allonge et que la nuit commence à tomber, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour ceux qui m’ont quittée. Dans la pénombre, leurs visages m’apparaissent et flot-tent autour de moi. Alors, pour ceux que j’ai connus, les souvenirs me revien-nent, pêle mêle, alternant scènes de joie et frustrations du dé-part. Je ne sais pourquoi, lorsqu’un être s’en va, l’esprit ne re-tient que les bons moments et les mauvais s’effacent comme par enchantement ! Il me semble que ce tri des…
Écrit par Sandra Rastoll, le 9 octobre 2014
153 votes

Si j’étais interviewée

Lorsque je rêve, je rêve en grand car ce sont les rêves qui nous font avancer ! Donc, si j’étais interviewée sur mon dernier roman "Dans l’ombre de la lune noire", voilà, comment cela se déroulerait : Journaliste : - En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre livre. L’auteure : - Avec Plaisir ! Il s’agit de l’histoire d’un couple qui part à la dérive au moment de la naissance de leur bébé. Jade, l’héroïne, va faire une rencontre...avec un homme ! Cet homme n’est pas comme les autres. C’est un…
Écrit par Sandra Rastoll, le 9 octobre 2014
181 votes

La première nuit

Désolé...Pardon...Merci...Je t’aime...quatre mots pour faire peau neuve, quatre mots pour se retrouver pure comme de l’or. L’écran que je porte depuis ma naissance vole en éclat. J’accède enfin à mon moi intérieur. Qui suis-je ? Me voilà...enfin...prête à exprimer cette peur qui me paralyse et me plonge dans des situations inextricables. Je regarde au plus profond de mon âme...Je fouille, questionne. Ma peur se dévoile. Je l’observe, tourne autour d’elle. Elle s’était logée dans mon corps, y avait pris…
Écrit par Sandra Rastoll, le 9 octobre 2014
183 votes

Le premier jour

Dans la lueur de l’aube naissante, ma vision s’éclaircit. Une balançoire m’attend au milieu d’un champs de blé. Les épis ondulent paisiblement au gré d’un vent printanier. Les douces mélodies sifflées par les oiseaux environnants emplissent l’espace de gaieté. Un verre de grenadine où frissonnent d’impatience quelques glaçons m’attend sur le banc tout à côté. Je m’y installe et sirote avec délice cette boisson issue de mon enfance. A peine mes lèvres touchent le nectar divin, que l’alchimie s’opère. Elle est…
Écrit par Christelle Goffinet-Maurin, le 9 octobre 2014
219 votes

Georges, mon unique

Je marchais solitaire au sein de nulle part Jusqu’au jour où mes yeux ont croisé ton regard Tu fus de mon passé le point final et sûr Et la première lettre écrivant mon futur Tes lèvres en se posant sur les miennes ont fait naître Un bouquet de délices au tréfonds de mon être J’ai su que tu étais celui que j’attendais Celui qui devait prendre place à mes côtés Tu es tout à la fois, ma force et ma faiblesse Forte de ton amour, faible sous tes caresses Amputée de mon cœur quand je suis loin de toi Un siècle…
Écrit par Christelle Goffinet-Maurin, le 9 octobre 2014
179 votes

La princesse et ses prétendants

Il était une fois une princesse qui rêvait du grand amour. Le roi son père annonça donc publiquement dans le royaume que sa fille accorderait sa main à l’homme qu’elle estimerait capable de la rendre heureuse. Les épreuves devaient avoir lieu dans la salle du trône que les fées, marraines de la jeune femme, avaient parsemé de poussière de vérité, afin que les hommes questionnés ne puissent pas mentir. Les prétendants affluèrent de toutes parts et se pressèrent aux portes du château. Le premier à être reçu…
Écrit par Christelle Goffinet-Maurin, le 9 octobre 2014
175 votes

Des roses en décembre

Je suis assise sur le banc en fer forgé, juste sous la fenêtre du garage. Il fait froid, c’est le 3 décembre déjà. Je frissonne malgré mon blouson fourré. J’ai toujours été frileuse. Mais je n’ai pas envie de rentrer. Parce que malgré la température qui avoisine les 5°, le ciel est d’un bleu pur, lavé par le vent d’hiver et un soleil pâle mais résistant l’orne. Sous sa caresse, Ingrid Bergman semble ouvrir davantage son cœur, tandis que Lili Marleen, plus dolente, se contente d’incliner la tête dans sa lumière.…
Écrit par Christelle Goffinet-Maurin, le 9 octobre 2014
179 votes

Grain d’ivresse

Sous le soleil d’été, les fruits charnus et ronds S’épanouissent au fil de la belle saison Et pareils à la bouche d’une femme amoureuse Gonflent les grains bleutés à la chair savoureuse Ah, quelle volupté dans les grappes odorantes Presque à maturité mais encore indolentes Attendant patiemment qu’enfin le vendangeur Se penche au milieu d’elles et goûte leur douceur Puis d’un geste précis, plein de délicatesse A la fois sensuel et empreint de tendresse L’homme tendra la main vers le fruit de l’ivresse Afin…
Écrit par Christelle Goffinet-Maurin, le 9 octobre 2014
212 votes

La lettre d’Auschwitz

Trois heures du matin. Dans la nuit glaciale de janvier, des centaines et des centaines de spectres blafards en pyjama rayé se tiennent debout, les uns contre les autres, sur une place balayée par le vent tandis qu’une voix stridente hurle des numéros de matricule, les uns après les autres. A mesure que les minutes passent, des corps, mais peut-on encore appeler corps ces lambeaux de peau grise flottant sur de maigres ossements, s’écroulent par ci par là, clairsemant brièvement les rangs avant que…