Les récits des candidats


Écrit par Théophile Marcelin, le 10 octobre 2014
3 votes

Article : MAIS OUI JE SUIS NOIR....

Je suis un africain qui aime la langue française mais surtout un africain fier de lettres. Théophile Marcelin TEHE
Écrit par Théophile Marcelin, le 10 octobre 2014
0 vote

Article : FRENCH KISS

Écrire sur le baiser français Dans la langue de Shakespeare C’est de l’amour qui respire Grâce aux rimes embrassées Comme les portes d’un empire D’après nos amis les anglais Disant que les lèvres étaient Les gardiennes de nos soupirs Théophile Marcelin TEHE
Écrit par Stéphanie Bénoliel, le 10 octobre 2014
251 votes

extrait 3 du chapitre 1 "L’équilibre des mondes" (version non corrigée)

L’innovation n’a pas de limite pour celui qui possède l’intelligence et la motivation. L’humanité avait rebondit, innové, puisé à outrance dans sa formidable capacité d’adaptation, afin de retrouver en urgence le confort perdu. En un an à peine, d’autres ressources avaient pris le relais pour rétablir la situation, rassurer les hommes. Puis, retour à la case départ ! Les vieux repères ressurgissaient. Les vielles habitudes restaient coriaces. Reconstruire avec de nouveaux matériaux, soit, mais en se basant…
Écrit par Stéphanie Bénoliel, le 10 octobre 2014
239 votes

extrait 2 du chapitre 1 "L’équilibre des mondes" (version non corrigée)

L’aide des Atlans avait été précieuse ! Ce peuple unique disposait de tant de ressources oubliées ou encore inconnues de l’humanité. La télépathie avait le mérite de délivrer chaque message, chaque pensée, chaque idée, sans la moindre ambiguïté. Ce mode de communication révolutionnerait certainement toutes les civilisation… Mais leur capacité à imposer leur volonté par une hypnose collective avait fait la différence. L’idée de préserver mère nature avait germé d’une graine imposée par les insurgés qui avaient…
Écrit par Stéphanie Bénoliel, le 10 octobre 2014
248 votes

Un petit poème du temps de mes 16 ans...

POURQUOI Pourquoi aucune arme Ne peut combattre l’amour ? Parce que seul l’amour Peut combattre les armes ! Pourquoi le cœur n’oublie-t-il pas La souffrance, les souvenirs ? Parce que la vie ne permet pas De ne vivre que d’avenir ! Pourquoi le prix du sacrifice Est-il si élevé ? Parce que la douleur fait office De Monnaie ! Pourquoi parfois l’incertitude Vient-elle troubler notre vie ? Parce que n’est qu’incertitude L’origine de notre vie…
Écrit par Théophile Marcelin, le 10 octobre 2014
1 vote

Article : ENTRETIEN AVEC UN SANS ABRI

*Dans quelles circonstances vous êtes-vous retrouvé dans la rue ? J’étais locataire d’un petit appartement de deux pièces où je me suis fait expulsé par la responsable de l’agence et les huissiers de justice. *Quelle était la cause de cette expulsion ? Loyers impayés ! C’est vrai que j’avais plus de 10 mois de retard mais après avoir perdu mon travail je ne pouvais plus faire. ça me pendait au nez ; j’étais même très angoissé à l’idée d’aller récupérer le courrier dans ma boîte à lettres. *Dans quoi…
Écrit par Stéphanie Bénoliel, le 10 octobre 2014
276 votes

tome 3 série "mondes parralèles" extrait 1 non corrigé du chapitre 1 "L’équilibre des mondes

Les vaguelettes limpides caressaient la coque du voilier de trente deux pieds, mouillé dans la baie de Saint Florent. Le first trente-deux dansait au rythme de la légère houle, berçant les amoureux qui s’y étaient réfugiés. Cassie et l’élu de son cœur méritaient largement cette escale, après la tempête qui venait d’ébranler l’ensemble de l’humanité. La règle sacrée avait été brisée. Pour la première fois, les insurgés avaient usé de leur capacité à influencer le monde. Une décision discutable, certes, mais guidée…
Écrit par Stéphanie Bénoliel, le 10 octobre 2014
286 votes

Soixante ans, et alors ? (version non corrigée)

Lorsque j’ouvris les yeux, aussitôt je songeais à LUI. Ce n’est qu’après avoir tenté de chasser cette pensée que je prenais conscience de la date. C’était mon anniversaire, je fêtais mes soixante ans. Les draps en désordre témoignaient de ma nuit agitée. Bien que mariée depuis plus d’une quarantaine d’années, je dormais seule depuis fort longtemps. Mon mari avait préféré s’installer dans la chambre de mon fils aîné depuis qu’il avait quitté la maison. Une bouffée d’amour et de fierté m’assaillait à la seule…
Écrit par Stéphanie Bénoliel, le 10 octobre 2014
313 votes

petit poème de la pleine lune

La poésie et la beauté Dans toute leur subtilité Me font danser, me font rêver Sans oublier de travailler. Sensibilité n’est pas faiblesse Elle rime plutôt avec richesse Bien plus souvent avec tendresse Pour protéger de la détresse Sans doute il n’y a plus d’espoir Sans lumière il n’y a plus de noir Sans contraintes oublier les doutes Que l’on rencontre sur sa route La passion se paie au prix fort N’oubliez pas sa règle d’or Ce qui se mérite est précieux La pluie pour aimer le ciel bleu Le bonheur d’être…
Écrit par Christelle Goffinet-Maurin, le 10 octobre 2014
109 votes

Extrait de "Love me et personne d’autre"

Voilà, je l’ai donc à nouveau quitté il y a 3 jours. Je n’ai pas eu la force de le faire le 1er mai, non, lui dire que tout était terminé le jour de notre anniversaire, c’était au-dessus de mes forces. Forces déjà mises à rude épreuve par le fait de n’avoir pas passé cette journée avec lui. Je n’ai pas voulu le voir. Sinon, je n’aurais pas pu le quitter. Mais après tout, cela fait tellement de fois que je le quitte que je ne les compte même plus. Depuis un an, ce n’est qu’un enchevêtrement de « je te prends,…