La première nuit


Désolé...Pardon...Merci...Je t’aime...quatre mots pour faire peau neuve, quatre mots pour se retrouver pure comme de l’or. L’écran que je porte depuis ma naissance vole en éclat. J’accède enfin à mon moi intérieur. Qui suis-je ? Me voilà...enfin...prête à exprimer cette peur qui me paralyse et me plonge dans des situations inextricables.
Je regarde au plus profond de mon âme...Je fouille, questionne. Ma peur se dévoile. Je l’observe, tourne autour d’elle. Elle s’était logée dans mon corps, y avait pris ses aises, dictant mes actes, imprimant son message au plus profond de moi.

Elle s’appelle "second choix". J’ouvre le dialogue avec elle :

- Pourquoi ? Pourquoi t’es-tu installée en moi ? Demandais-je à ma peur profonde.

- Avec le caractère que tu as, personne ne voudra jamais de toi.

L’information s’était gravée en moi, inscrite en lettres de feu, réapparaissant devant mes yeux chaque fois que je faisais un pas vers l’Autre. Une femme coupée en deux...Voilà, ce que je ressentais. Une part de moi attirait, l’autre part repoussait. Et au fil des échecs, une carapace confectionnée de tristesse recouvrait mon corps tout entier.

J’observais davantage ma peur, dans un face à face, sans jugement, ni reproches.

- Il est temps que tu me laisses maintenant. Lui dis-je avec douceur. Je suis moi...simplement moi...parfaitement imparfaite...comme tout Homme. Je ne suis ni meilleur, ni pire qu’une autre. Il est l’heure de nous faire nos adieux. Notre chemin ensemble s’arrête maintenant !

A ces mots, je m’élevai dans le ciel azur, enveloppée par les chauds rayons du soleil. Ma peur sortit de mon abdomen, en une longue nappe noirâtre et visqueuse. Mon corps se libéra de son armure de tristesse, et je muai vers une âme libre de toute entrave.


Publié le 9 octobre 2014

181 votes



L'auteur

Sandra Rastoll

Âge : 49 ans
Situation : Union libre
Localisation : VALDEBLORE (06) , France
Profession : COMPTABLE/ECRIVAIN
Voir la fiche de l'auteur