Georges, mon unique


Je marchais solitaire au sein de nulle part
Jusqu’au jour où mes yeux ont croisé ton regard
Tu fus de mon passé le point final et sûr
Et la première lettre écrivant mon futur

Tes lèvres en se posant sur les miennes ont fait naître
Un bouquet de délices au tréfonds de mon être
J’ai su que tu étais celui que j’attendais
Celui qui devait prendre place à mes côtés

Tu es tout à la fois, ma force et ma faiblesse
Forte de ton amour, faible sous tes caresses
Amputée de mon cœur quand je suis loin de toi
Un siècle est bien plus court qu’une journée sans toi

Tu es l’homme que j’aime, en un mot comme en mille
Le plus précieux trésor de mon âme fragile
De ma nuit tu devins la lumière du jour
De mon éternité tu es le seul amour


Publié le 9 octobre 2014

219 votes



L'auteur

Christelle Goffinet-Maurin

Âge : 47 ans
Situation : Union libre
Localisation : Meyreuil (13) , France
Profession : Coordinatrice maritime
Voir la fiche de l'auteur