Incarnat


Brume noueuse. Voile de tulle sur la lande matinale. Nuage fugace effiloché. Grincements. Chariot de bois en mouvement dans le brouillard du petit jour.

Une forme. Une forme humaine. Homme ? Femme ?
Longs cheveux filasse en rideau devant un visage indéfinissable. Jeune ? Vieux ?
Vêtements informes de toile grossière. Pantalon taché. Godasses crottées.

Cris dans la cours. Foule amassée. Injonctions. Vociférations dans l’enclos de l’exécution. Excitation. Frénésie. Fièvre de la mise à mort. Comme pour une corrida improbable.

Puis, fuite éperdue de la future exécutée échappée. Poursuite. Peur. Peur intense. Panique échevelée. Abîme sans fond de la terreur. Course effrénée. Course folle. Cœur tambour dans la poitrine. Palpitations du palpitant. Prêt à l’éclatement. Souffle court. Au bord de l’épuisement. Faux pas. Trébuchement. Chute.

Approche du bourreau. Irrémédiable. Inexorable. Inéluctable.

Résignation de la condamnée. Désespérée. Dépitée. Et bientôt… décapitée.

Temps suspendu. Comme au ralenti. Défilé d’images. Lentes. Tellement lentes. Lenteur intolérable du temps arrêté. Comme gelé. Refus de progression. Aiguilles de l’horloge figées. Puis, flashback. Temps passé. Temps compté. Minutes peu à peu décomptées. Heure venue. Fin d’un temps. Fin d’une vie. Si courte. Jamais assez longue. Vie défilée. Vie déroulée à l’écheveau de son existence. Comme un film sur la toile. Joies et chagrins remémorés. Petits bonheurs et grandes tristesses. Vie de famille. Compagnon. Enfants. Pas de croissance possible de ses petits sous son regard maternel. Enfance perpétuelle pour son souvenir. Quel souvenir ? Regrets. Remords. Pertes. Condensé d’une vie ordinaire. Vie et mort d’une simple mortelle comme vous et moi.

Crachats dans les pognes. Manche dans les cognes. Tête sur le billot. Tchic. Tchac. Dans les mains de l’homme, la hache. Violente, la vie de la hache sur le cou de la victime. Abat brutal du tranchant de la lame. Étincelle dans le petit matin clair. Comme une fulgurance. Flot de sang. Torrent incarnat pour la fin d’incarnation… d’une poule.


Publié le 19 mai 2014

3 votes



L'auteur

Dominique LERUTH

Âge : 60 ans
Situation : Marié(e)
Localisation : Bruxelles (11) , Belgique
Profession : Secrétaire générale d'asb
Voir la fiche de l'auteur