(1) Selfie – (2) Chat – (3) Blogosphère – (4) Tweet – (5) Twitter


J’envoûte la borne Vélib’ à l’aide de mon sésame et seize tours de roues plus tard, me retrouve rue d’Échignole. Une belle nouvelle journée de fructueux labeur s’annonce ; prenons mon moi-m’aime (1) séance tenante. Je m’admire à l’écran (cheveu, sourire, cravate) quand tout à coup, en arrière-plan, avec à la main une pancarte figurant un émoticône mutin, apparaît la reine d’Angleterre ! Frôlant la syncope, je décide d’appeler Félix, occupé à sa télé-causerie (2) matutinale, pour vérification. Il confirme en sautillant sur place : non je ne rêve ni n’ai la berlue, c’est bien Ma’am en personne.
– Agrafe !
Félix Larsène, détective assermenté chez Bond & Associés, ne m’exhorte pas, en cet instant, à quelque exercice de haute-couture : il m’invite simplement à envoyer mon portrait dans la résosphère (3), histoire de nous faire un peu de publicité.
– Agrafe ? Tu veux dire, poste ?
– Oui, c’est ça, poste poste !
Ayant dit, il disparaît dans le couloir, direction les lieux du crime – seulement pour revenir un instant plus tard. Personne. Pas la moindre Majesté en vue. L’auguste s’est éclipsée juste après sa farce-éclair.
Pendant ce temps, mes gazouillis (4) fusent sur le net. Paf, je tape. Crac, j’appuie sur la touche Entrée. Re-paf, mon autoportrait me revient en pleine figure, assorti de tas de commentaires incrédules : on crie au photomontage.
Télé-Q-I-Cui (5) (qui croyait prendre).


Publié le 30 juillet 2014

0 vote



L'auteur

Bristol Bazar

Âge : 54 ans
Localisation : Nice (06) , France
Profession : Essayiste et romancière
Voir la fiche de l'auteur