Que du Cinéma !


-  Trop court.
-  Tu connais Cameron. Il va y avoir la version Vision du chef (director’s cut) sur l’édition Rayon bleu (bluray disc).
Pour George, tout cela n’était qu’une opération de Vent’en-masse (marchandising). Mais, Steven insista.
-  Prends Peter. Il a contenté les producteurs, ensuite les fans avec les versions longues.
-  T’aurais fais pareil avec mâchoires (jaws) ?
-  C’était une autre époque, d’autres mœurs. Et puis je te trouve de mauvaise foi ! Quand on voit le massacre avec les éditions spéciales de les guerres de l’étoile (star wars) ! Même avec randonnée dans les étoiles (star trek) ils n’ont pas osé.
-  Oui, c’était une erreur, et justement, ça va dans mon sens.
-  Non ! Tu as fait de l’écran de substitution (blue screen) à outrance. Les films de Peter et de James sont écrits dans l’esprit de leur version longue. C’est quand même pas moi qui vais apprendre ça au monteur de et maintenant, l’apocalypse (apocalypse now) !
George se réfugia dans un silence boudeur. Cela lui arrivait de plus en plus souvent. C’était la raison qui avait poussé Steven a traîner son ami au ciné. Avec un sens de la précision temporelle (timing) savamment dosé, il sortit un script de sa poche.
-  Tiens. Mon agent m’a passé ça l’autre jour.
George regarda le cahier comme s’il était radioactif. Mais un sourire perça quand il vit le titre.
-  Merci, dit-il à Steven en le prenant.
Un simple mot, un discours.
Sur la couverture, il y avait écrit : Retour à la forteresse noire.


Publié le 22 juillet 2014

0 vote



L'auteur

Luc Bertocci

Âge : 49 ans
Situation : Marié(e)
Localisation : SUMENE (30) , France
Profession : Agent de sécurité
Voir la fiche de l'auteur