Ça y est, enfin, c’est le jour de la cuite déchaînée, la fièvre du samedi soir, le moment de briller et de boire !
Je me bellinspecte* dans l’écran de mon malinullaire*, je flaire l’éclat, me la pète avec fracas, et je suis prête. Cynthia, ma copéternelle*, est presque plus jolie que moi, qu’est-ce ça m’agace ! M’enfin, je reste la plus affriolante de nous deux, d’ailleurs sans moi, cette radasse et son cul flasque se feraient hostilister* de toutes les boîtes du coin...
Allez, on se bouge.
Capotes, gloss, clopes, c’est parti !
Je suis en folie !
Les autres filles sont là, bien vulgaires, déjà éméchée, je m’écrase contre la portière. Coincée, emmêlée. On me tire, on m’arrache la bandoulière, je suis dévastée. Et merde, en plus Prada est là...
Eh bien, pour moi le fidèle sac à main, pas de sortie, de rencontre, ni d’après-bringue* sulfureuse, car après m’avoir vidé de mon contenu, sur la chaussée pluvieuse on vient de m’abandonner, mort, à mon triste sort.

Bellinspecter : checker (belle + inspecter).
Malinullaire : smartphone (malin + cellulaire).
Copéternelle : BFF (copine + éternelle).
Hostilister : Black-lister (hostile + lister).
Après-bringue : after.


Publié le 18 juillet 2014

0 vote



L'auteur