L'ombre du fantôme


Durant cette première hebdopause (week-end) de juillet, l’ombre fantomatique du fondateur du festival international de jazz de Comblain-la-Tour dans les années 60, ayant donné une réputation mondiale au village, est venue planer sur une sixième édition de sa version actuelle. Une refesure (remake) créée en 2009 pour célébrer, au départ, les 50 ans de l’ancienne mouture.
Pourtant décédé en 1989, Joe Napoli soldat américain de la bataille des Ardennes est revenu tel un farfadet se replonger dans l’ambiance de l’événement qui a marqué le plus profondément sa vie.
Avant de pénétrer dans l’enceinte du festival, il aurait pu revisiter des lieux qui lui sont dédiés, la statue des Jazzmen ou s’asseoir sur un banc de la place baptisée « Times Square ». Deux endroits surnommés en hommage à la Grosse Pomme sa ville d’origine.
Avant d’entrer au cœur de ce lieu du jazz situé au cœur du village dans le parc communal à la place de l’ancien site des années 60 sis au stade de podoballe (football), il aurait certainement comme tous les vivants, garé sa voiture dans l’espaçauto (parking) avant de prendre son carton PIP - personne invitée privilégiée – (ticket VIP) à la billetterie. Il aurait aussi bénéficié de la formule toutavou (all inclusive) pour un accès gratuit aux bars.
Mais malheureusement ce n’était que son ombre fantomatique qui planait sur le festival car lui, en chair et en os, aurait sûrement reçu la plus grande debouvation (standing ovation) de cette hebdopause.


Publié le 10 juillet 2014

1 vote



L'auteur

Roger Constantin

Âge : 56 ans
Localisation : Hamoir (41) , Belgique
Profession : Auteur
Voir la fiche de l'auteur