Article : PAROLE D’UN IMMIGRÉ


C’est aussi une question d’histoire, lorsqu’un immigré venu de Côte d’ivoire, choisit de s’installer sur le territoire du pays qui l’a colonisé.
Se disant que s’ils ont bonne mémoire, ils se souviendront avoir exploité durant plusieurs années un peuple noir qui n’avait pourtant rien demandé. Dans l’espoir de voir que les mentalités ont changé, il se présente comme homme de savoir parlant bien le français, en exposant ses qualités à faire valoir et à ne pas négliger. Il est prêt à travailler mettant sa fierté de côté, le matin, le midi, le soir, et même la nuit s’il le fallait tant qu’il est respecté, non maltraité, et qu’il puisse entrevoir un jour évoluer. La France a ce devoir, même pour un sans-papiers, de ne pas le laisser dans le désespoir et le régulariser. Il faut cesser de toujours voir une différence entre être étranger et vouloir s’intégrer. L’homme a eu recours à la colonisation sans qu’on ne lui accorde le droit d’être reçu alors je cite la France comme issue de secours même si la liberté, l’égalité et la fraternité accorde le droit d’être déçu.

Théophile Marcelin TEHE


Publié le 11 octobre 2014

5 votes



L'auteur

Théophile Marcelin

Âge : 34 ans
Localisation : ST OUEN (93) , France
Profession : Artiste
Voir la fiche de l'auteur