Article : Ô FEMME NOIRE


Ô femme noire

Tu rejettes ton côté naturel
Pour mieux te sentir dans ta peau
Parce que les blanches seraient plus belles
Ça c’est complètement faux

Ô femme noire

Tu te tisses des mèches artificielles
Parfois jusqu’au bas du dos
C’est ton plaisir personnel
Qui selon toi masque un défaut

Ô femme noire

Je ne cherche pas de poux
Dans tes cheveux crépus
Une chose me consterne je t’avoue
C’est ce besoin de superflu

Ô femme noire

Laisse les crèmes éclaircissantes
Loin de ta peau d’ébène
Tu es déjà si ravissante
Pourquoi ressentir une gêne

Ô femme noire

Accepte toi comme Narcisse
Sans même avoir le teint caramel
Le soleil est ta douceur corporel
Pour que tu noircisses

Ô femme noire

Tes tenues traditionnelles te valorisent
Autant que tes formes généreuses
Avec cette cambrure qui te symbolise
Tu fais des envieuses

Ô femme noire

Ne sois pas celle que tu n’es pas
Moi j’aime beaucoup tes traits
Malgré que tu sois mise en retrait
Dans le monde du mannequinat

Ta couleur est une aubaine
Qu’importe ce qu’en pense les regards
À ta place je serais hautaine
Sans complexe à mon égard

... Ô femme noire

Théophile Marcelin TEHE


Publié le 8 octobre 2014

6 votes



L'auteur

Théophile Marcelin

Âge : 34 ans
Localisation : ST OUEN (93) , France
Profession : Artiste
Voir la fiche de l'auteur