Josseline COY


10029 votes historiques

0 vote
Âge : 68 ans
Situation : Célibataire
Localisation : LES PEINTURES (33) , France
Profession : animatrice socio-culturel

Centres d'intérêts

Tout ce qui éveille ma curiosité... qui favorise mon enrichissement intellectuel... qui me permet de ne pas subir l'actualité mais de la vivre dans les idées, dans les engagements, dans les prises de position : politique - faits de société - devenir des femmes, des exclus - situation du monde - environnement. collecte des articles de presse concernant la littérature, l'audio visuel, le féminisme, l'écologie.... tout sujet qui fait débat, voire polémique

Loisirs

lecture (articles de presse, romans, essais, biographies... et relecture car il faut raviver les premières émotions cinéma et tv (surtout documentaires) photo (prise de vues depuis plus de 30 ans) Voyages surtout en France et en Europe

Dernières lectures

Sigmaringen : Pierre Assouline Mon cher Albert : Abel Paul Pitou Pourfendeurs de nuages : Russell Banks Carnet de moleskine : Lucien Jacques Le collier rouge : Jean Christophe Ruffin Délirium Dernières nouvelles du martin-pêcheur : Martin chambaz

Divers

Aime le vin, sa culture, sa récolte, sa vinification t sa dégustation... Mon contexte familiale m'a façonnée à la gastronomie. "Dis moi ce que tu manges je te dirai qui tu es" disait Curnonsky. Cela vaut pour tous ceux qui partagent une table et c'est là aussi une sacrée étude anthropologique.

Biographie

Née à Paris d’une famille où d’une côté on est parisien et du Cantal, de l’autre on est du Périgord noir. Elevée dans des cafés : le meilleur point de vue pour très jeune se faire une idée des mentalités, mœurs, contradictions, addictions, passions des humains. Donc poussée jeune à l’envie d’en comprendre plus encore dans les livres, au cinéma et puis de transcrire mes impressions. N’ai pas voulu prendre la suite des parents. Après divers petites boulots pour me subvenir suis entrée à Europe n° 1, ai travaillé dans la production audio visuelle, ce qui m’a conduit à me servir des acquis techniques pour intervenir dans divers milieux sociaux et proposer de l’animation. Une expérience en milieu carcéral m’ a confirmé qu’il y avait de quoi s’engager pour aider les plus désemparés. Suis intervenue auprès d’alcooliques, de toxicos, de femmes en difficultés de toutes sortes : violence, prostitution, placement des enfants.... J’ai rédigé : des scénarii de documentaires pour la réalisation de films pédagogiques - pour la rédaction en groupe ou individuellement de scénarii de fictions - d’articles pour des revues dans le cadre d’associations socio-culturelles. De cette très riche expérience sont nés mes centres d’intérêts toujours en éveil surtout en ces temps chahutés. L’écriture comme une seconde matrice pour rendre compte de ce qu’il y a de plaisirs, de jouissances, de découvertes, de contradictions, d’enrichissement dans une pareille biographie, dans un tel parcours.

Motivations

Pour mettre en valeur un livre paru dans la bousculade des grands prix littéraires. Il se perdait dans la très longue liste des sorties automnales. Un livre dont la plume a trempé dans l'encre aux couleurs de la Gironde. Le livre de l'histoire d'une famille qui, sur quatre générations, entre Paris, le Cantal, le Périgord noir, la région bordelaise, a pris ou laissé ses marques, traversé le vingtième siècle si riche en sursauts historiques, s'est partagé les déchirures intimes, les joies, les réussites et les échecs. Une famille somme toute ressemblant à beaucoup de familles françaises mais qui s'est distinguée parce qu'aucune destinée ne peut se comparer à une autre. Corneille fait dire dans "Le Cid" qu' "aux âmes bien nées la valeur n'attend pas le nombre des années". Il en faut pourtant des heures de vols pour comprendre son siècle, prendre du recul sur les événements, sur son vécu, sur l'actualité, l'Histoire nationale et la petite histoire des humains, analyser l'ensemble let les détails, porter un regard distancié sur des vies, des sentiments, des expériences, des faits. Participer à ce concours pour mêler la fiction et le réel dans une écriture au goût du jour, soit une écriture démultipliée, à plusieurs mains. Pour que l'écriture, entreprise si solitaire, qui oscille entre l'humilité à laquelle elle renvoie ou devrait renvoyer, les doutes qu'elle engendre, et les plaisirs qu'elle apporte, les certitudes qu'elle conforte, sans pour autant se prendre trop au sérieux et s'imaginer l'écrivain du siècle, se donne les moyens du partage, de la remise en cause, de l'amélioration, de la générosité du regard porté sur ce qu'elle contient. Pour dépasser ses propres incertitudes, ses lacunes, ou ses propres suffisances. Comme ça pour le défit que relève ce challenge, soit il inquiétant puisqu'il entérinerait le fait que plus rien n'aurait de chance de se faire valoir sans les réseaux sociaux, les buzz sur la toile, dans les médias, pas même la littérature. L'imagination, la création, d'habitude si intimes, si secrètes, si pudiques, sous l'œil de caméras fouilleuses, voyeuses, inquisitrices, presque sans scrupule et sans retenue aucune, rien que pour apporter la contradiction, peut être que cela vaut le coup de tenter l'aventure ?

Livre(s)

Rue de la Gaité
0 vote
Josseline COY
Catégorie /
Roman

Mes défis

Défi auteur n°1 : L’Écriture sans verbes

Voyage en classe économique pour les Charentes

Avec pour tout bagage sur le quai d'une gare, dans ma besace de cuir des carnets de notes pleins de références historiques, littéraires, sociologiques et dans ma tête ma mémoire fabuleuse selon mes proches, infidèle, caractérielle selon moi. Sinon pourquoi tous ces morceaux de papier, ces annotations prises à la hâte, dans l'urgence, par crainte de l'oubli, de l'envol ? Aux pieds des semelles non de vent, à cause d'un handicap mais de plomb pour une marche hésitante, saccadée vers l'inconnu, une…
Écrit le 12 mai 2014
0 vote

Défi auteur n°2 : « Do you speak encore français ? »

FRANCOPHONIE

Riche emgaulepreinte (FRENCH TOUCH) posée sur la planète. Victoire sur la perfide Albion, ses anglicismes sacrilèges ! Art renouvelé, partagé des Belles lettres. Récompense, promesse, immense privilège : ces lectures dévorées d'aubes pâles en grands soirs avec ferveur, impatience, abandon dans des reposoirs ! Géant méli-mots-mélo (SCRABBLE) joué par les inoubliés : CEZAIRE SENGHOR FANON DJEBAR ROLIN DRISS CONFIANT MATELLUS CONDE DIB KATEB KAGAME GLISSANT CHAMOISEAU de l'Orient aux Amériques,…
Écrit le 31 juillet 2014
0 vote

Défi auteur n°3 : Je ne conclus pas, je termine !

De pansus penseurs ! Chapitre 51

Après les divers rebondissements et découvertes des semaines précédents et au lendemain d'une perturbante journée, tôt ce matin, César ouvre la fenêtre de son studio au dernier étage. Sur l'immense palette céleste l'aube mêle l'aigue-marine, le girasol, le saphir jaune au spinelle et tend une toile sur laquelle se superposent des restes de givrures de la nuit. Plus en dessous Paris flotte dans du coton écru. Tour à tour ses flèches, coupoles, clochers s'estompent dans une brume évanescente la rendant…
Écrit le 25 août 2014
0 vote