Sarah Berti


11356 votes historiques

7 votes
Âge : 44 ans
Situation : Marié(e)
Localisation : Rebecq (14) , Belgique
Profession : employée

Centres d'intérêts

Mon fils, évidemment. Célio, deux ans et demi, des yeux bleus dans lesquels se reflètent le monde et mes raisons d'exister. Le regarder grandir est un émerveillement, ne pouvoir retenir le temps est un déchirement.

Loisirs

Lire, écouter, regarder le monde, danser, rire, aimer. Comme vous.

Dernières lectures

- "La faute" de Paula Daly ; - "Si tu passes la rivière" de Geneviève Damas ; - "Le liseur du 6h27" de Jean-Paul Didierlaurent ; - "Liquidations à la grecque" de Petros Markaris. Bon, comme je lis énormément, je devrai m'astreindre à changer cette liste toutes les semaines. Promis, je vais essayer.

Divers

Voilà une drôle d'aventure, à laquelle un ami m'a inscrite. J'ai lu le règlement, sauté au plafond, non jamais, impossible, pas moi, pas des caméras, pas laisser mon petit garçon pour m'enfermer dans un château. Et puis... pourquoi pas, après tout ? Pourquoi ne pas partager cette vie d'écriture, cette envie de mots ? Alors j'ai complété ce profil, en hésitant encore, en souriant souvent, en pensant à vous, à ce qu'on partagera peut-être.

Biographie

Un parcours comme les autres, un quotidien d’employée studieuse, des cours de danse, de théâtre. Un mari. Un bébé (enfin, deux ans et demi, ce n’est plus tout à fait un bébé... dire qu’il rentre à l’école en septembre...). Et puis des livres, toujours, au fil de mon histoire. Des essais sur l’immigration italienne, dont "Le Château des Italiens" qui a reçu le prix du Parlement de la Communauté Française de Belgique. Des romans "Un amour...", coup de cœur du prix Jean Muno, "Qui a tué Mamie Grababelle" finaliste du Prix Farniente, "Classe Story"... Un recueil de nouvelles "Casa Nostra", chacun d’entre elle ayant été primée en France, en Suisse ou en Belgique. Plus récemment une série policière mettant en scène Tiziana Dallavera, une héroïne d’aujourd’hui, baignée dans ses racines italiennes, qui mène des enquêtes en compagnie de sa famille quelque peu originale, avec laquelle vous pouvez faire connaissance sur le site www.tizianadallavera.be. "Le jour du tiramisù", première enquête de Tiziana, est sorti l’année passée aux Editions Luce Wilquin, une maison d’édition belge dont je ne peux manquer de louer le professionnalisme et l’esprit familial. Le deuxième volet, intitulé "Cappuccino blues" est dans les librairies depuis début juin. Vous le découvrirez ?

Motivations

J'écris pour mettre des mots sur les silences, pour ouvrir l'infini des possibles. J'écris depuis toujours, parfois avec entrain, souvent avec rage et obstination. J'écris pour parler du monde, juste comme il est, des gens qui le peuplent, ici et là, des gens comme vous et moi, avec leurs petites histoires, leurs secrets, leurs rêves inavoués. Parce que ce sont les petites personnes, ensemble, qui font les grandes choses.

Photo(s)


Livre(s)

Cappuccino blues
1 vote
Sarah Berti
Catégorie /
Policier, Thriller
Casa Nostra
0 vote
Sarah Berti
Catégorie /
Autres
Le jour du tiramisù
0 vote
Sarah Berti
Catégorie /
Policier, Thriller

Mes défis

Défi auteur n°1 : L’Écriture sans verbes

Césarienne

Le chariot dans les couloirs, vite, les roues sur le carrelage, les cahots. Puis une salle glaciale au sous-sol de l’hôpital, une odeur d’éther, des lumières trop vives après ces neuf mois en ventre clos. La table en métal, à la désinfection parfaite, les infirmières en essaim. Le bruissement des blouses blanches tout autour, le tensiomètre, les électrodes. L’horloge sur le mur, les chiffres romains en gras, les aiguilles sur le temps. Les piqûres, la douleur aux entrailles, les vagues. Mon ventre, rond…
Écrit le 12 mai 2014
0 vote

Défi auteur n°2 : « Do you speak encore français ? »

Respect

Antoine Guérard est un homme chanceux. Son ascension sociale a été fulgurante. Il possède désormais quinze costumes de créateurs dans sa vêtementerie (dressing), onze paires de mocassins italiens et une décapotable noire. Son épouse enchaîne coiffeur et manucure, tout en rêvant de sa prochaine satinade (lifting) du visage. Au cours de l’année précédente, Antoine Guérard a mené fructueusement la réorganisation de l’entreprise malgré la crise, prononcé vingt-six licenciements. Il lui reste une tâche,…
Écrit le 21 juillet 2014
1 vote

Défi auteur n°3 : Je ne conclus pas, je termine !

Une petite voix dans la nuit

L’inspecteur Garciano sentit qu’il touchait au but. Il frappa à la porte d’un geste décidé, le poignet tendu, prêt à la bataille. Un tintamarre de pas rapides, des cris, un déverrouillage lent, puis le battant s’écarta, et l’inspecteur resta figé, le poing en l’air, interdit. Il avait poursuivi un hypothétique tueur en série, fouillé les bases de données recensant les ravisseurs d’enfants, envisagé les pistes psychopathes et il se retrouvait devant cela : une femme, toute frêle, les cheveux gras en désordre…
Écrit le 25 août 2014
0 vote