Sandra Rastoll


7354 votes historiques

3318 votes
Âge : 45 ans
Situation : Union libre
Localisation : VALDEBLORE (06) , France
Profession : COMPTABLE/ECRIVAIN

Centres d'intérêts

Lecture, écriture, théâtre...bref l'art sous toutes ses formes!

Loisirs

plage et soleil

Dernières lectures

Les partenaires de John Grisham

Divers

peintre à mes heures perdues

Biographie

Et si nous faisions connaissance...
Née en 1973, j’ai patiemment attendu, accoudée au bar de l’astral, que mon enveloppe charnelle passe les sept étapes de la naissance, avant de pousser mon premier cri sur notre terre. Bien entendu, comme tout un chacun, j’ai abandonné ma mémoire karmique à l’instant où je voyais le jour. Pouf ! Plus d’Histoire ! Oubliée ma vie dans l’Egypte ancienne, ainsi que l’époque médiévale, en passant bien entendu par la période d’avant-guerre ! Afin de compenser cette amnésie aliénante, je me suis plongée dans les livres, merveilles d’imagination qui nous font voyager, confortablement installés dans notre canapé !
Trois livres publiés et quarante ans plus tard, je suis toujours aussi accroc aux livres et romans. A tel point que j’en suis venu moi-même à écrire...Laisser ma plume glisser sur le papier, seulement guider par mon imaginaire, propulser dans la spirale des mots afin de combattre les maux, faire ressentir les émotions les plus intenses...En un mot : REVER !

Motivations

Un défi original lancé par l'académie Balzac ne peut que me motiver. Le concept d'écrire à plusieurs plumes, sur un thème imposé, dans un lieu coupé de l'extérieur stimule mon imagination. Dévorée de curiosité, je n'attend que vos votes pour faire partie de ceux qui se lanceront dans cette belle aventure!

Photo(s)


Vidéo(s)

HAPPY IN VALDEBLORE Chromatique

Clip de promotion Valdeblore, je me rappelle...tome 2.

Crédits : Sandra Rastoll

Publiée le 5 mai 2014

SANDRA FILM facebook

Clip de promotion Dans l’ombre de la lune noire

Crédits : Stephane Tammaro

Publiée le 5 mai 2014

SANDRA FILM nice

Envie d’éclairer votre âme ? Découvrez Dans l’ombre de la lune noire...A écouter sans modération ! ;)

Crédits : Stephane Tammaro

Publiée le 15 juin 2014

Livre(s)

VICTOIRES
0 vote
Sandra Rastoll
Catégorie /
Roman
SELENE ET LE POUVOIR DE LA LUNE
0 vote
Sandra Rastoll
Catégorie /
Jeunesse
VALDEBLORE,JE ME RAPPELLE...TOME 2
0 vote
Sandra Rastoll
Catégorie /
Biographie, Autobiographie, Témoignage
Dans l’ombre de la lune noire
0 vote
Sandra Rastoll
Catégorie /
Roman

Mes défis

Défi auteur n°1 : L’Écriture sans verbes

Journal Intime

Mon très cher journal, Confident fidèle et muet de mes doutes et de mes certitudes les plus intimes, voici le dernier volet de mon périple, la dernière page de mon histoire, ici et maintenant, dans ce lieu préservé. Au loin, l’inconnu…Enfin l’arrivée au but, tant convoitée, tant souhaitée, si ardemment désirée et pourtant tellement redoutée, de ma grande traversée ! Cet ailleurs, tout à la fois, si mystérieux, attractif, plein de promesses de jours nouveaux et pourtant si générateur de questionnement sans…
Écrit le 19 mai 2014
0 vote

Défi auteur n°2 : « Do you speak encore français ? »

WE ARE (NOT) THE CHAMPIONS

Bienvenue au stade Maracana pour cette rencontre de quart de finale de la Coupe du Monde de 1/Balobut : France -Allemagne ! Tout à fait Thierry ! Est-ce que les bleus de Deschamps vont réitérer l’exploit de 1998? Eh bien oui, Jean-Michel! Souvenez-vous cette finale de légende. La clameur de la victoire s’était élevée dans les rues de notre pays au coup de sifflet final. La foule en liesse acclamait les joueurs de notre grande équipe ! Tout à fait Thierry! Le parcours de nos 2/balobuteurs actuels…
Écrit le 21 juillet 2014
0 vote

Défi auteur n°3 : Je ne conclus pas, je termine !

A vif...

Cassandra récupère rapidement ses effets personnels strictement alignés dans le petit bac poussé devant elle par l’agent de police. Sortir de cet endroit…Respirer de l’air frais…Elle étouffe…A besoin de se sentir libre. Ces quelques heures passées dans une geôle semblent avoir duré une éternité…Une éternité ressemblant étrangement à l’idée qu’elle se fait de l’enfer. Et le diable, cet homme qu’elle avait aimé, avait pris de multiples visages ces dernières vingt-quatre heures, manipulant tant et si bien, grimant la…
Écrit le 6 août 2014
1 vote

Mes récits

La fée piégée

Elle est belle et candide, Elle l’a cru et s’est fait piéger ! Maintenant, elle observe le monde, Les bouquets de roses rouges brisés, Éparpillés devant l’entrée désormais fermée, De sa belle cage argentée. Mais aussi confortable et agréable soit-elle, Cette véranda qui l’enferme, La prive de liberté à jamais ! Elle n’offre plus qu’un visage triste et fermé, Désolée d’avoir été aussi naïve Pour se précipiter dans ce qu’elle croyait Etre son rêve mais qui n’est plus qu’une triste réalité ! Bientôt sa beauté se…
Écrit le 7 octobre 2014
229 votes

Une moitié d’orange

Voilà à quoi nous ressemblons : une moitié d’orange. L’origine de cette drôle de comparaison remonte à bien long-temps. Il semble que Platon ainsi qu’Aristophane y soient mê-lés. Zeus, le premier, a dit que chaque humain était coupé en deux. L’amour consiste à retrouver son autre moitié pour re-constituer l’unité entière ! Ainsi l’on passerait notre vie à rechercher cette moitié, im-parfaite comme nous, pourtant parfaitement complémentaire de nos bosses et de nos plaies. Alors, dans un élan fusionnel, comme si…
Écrit le 7 octobre 2014
227 votes

Un mystérieux voyage

Assise sur le rebord du monde, j’observais cette Terre qui grouille d’hommes affairés à remplir inconsciemment leur mis-sion. Je me retournai un instant, jetant un œil dans mon sac à dos que la lune noir m’avait glissé lorsque j’étais "remontée" du monde d’en bas. Accoudée sur la rambarde de l’Astral, je scru-tais la Terre à la recherche de mes futurs parents. J’observais attentivement chaque aura, à l’affût du moindre signe, corres-pondant à mes attentes. Et tandis que la génétique commençait le long…
Écrit le 7 octobre 2014
243 votes

MEMOIRES

Sur le plan cosmique, actuellement, Saturne titille nos mé-moires karmiques. Que vous soyez taureau ou poisson, quel que soit votre signe astrologique, vous êtes soumis aux influx de cette lourde planète, imposante en poids, mais également en émotions ! Son autre nom, Kronos, devrait éclairer les plus profanes en la matière. En remontant le temps, elle fait ressurgir les se-crets les plus cachés et les mieux gardés par notre inconscient ! Il n’est pas facile de digérer certains accidents de…
Écrit le 7 octobre 2014
233 votes

Comme de l’or

J’aurais aimé garder mon âme d’enfant, faite d’insou-ciance, de rire et d’émerveillement ! Mais par-dessus tout, j’au-rais aimé "rester comme de l’or", tel que le dépeint un magni-fique poème de Robert Frost. J’y repense quand je me laisse tomber sur la balançoire plantée dans mon jardin. Je saisis les cordes des deux mains et je pousse sur mes jambes pour me donner de l’élan. L’air frais bat mon visage. Le paysage commence à basculer et le ciel m’appelle. Plus haut, plus fort, pour atteindre les nuages et…
Écrit le 7 octobre 2014
239 votes

Phoenix

Phœnix est mon symbole, il aurait pu être mon pseudo mais j’ai choisi de signer mes articles de mon prénom, Günter. Son symbolisme n’est que répétition car Phœnix se brûle les ailes pour renaître encore et encore dans la même vie. Mais ce qui a péri avec lui dans une de ses vies ne revient pas à la vie avec lui. Le but du jeu est là. Se débarrasser au fur et à mesure des entraves qui l’empêchent de prendre son envol et d’être ré-ellement celui qu’il est au fond de lui. Rien ne survit à part lui. Et aucun…
Écrit le 7 octobre 2014
238 votes

Le premier jour

Dans la lueur de l’aube naissante, ma vision s’éclaircit. Une balançoire m’attend au milieu d’un champs de blé. Les épis ondulent paisiblement au gré d’un vent printanier. Les douces mélodies sifflées par les oiseaux environnants emplissent l’espace de gaieté. Un verre de grenadine où frissonnent d’impatience quelques glaçons m’attend sur le banc tout à côté. Je m’y installe et sirote avec délice cette boisson issue de mon enfance. A peine mes lèvres touchent le nectar divin, que l’alchimie s’opère. Elle est…
Écrit le 9 octobre 2014
183 votes

La première nuit

Désolé...Pardon...Merci...Je t’aime...quatre mots pour faire peau neuve, quatre mots pour se retrouver pure comme de l’or. L’écran que je porte depuis ma naissance vole en éclat. J’accède enfin à mon moi intérieur. Qui suis-je ? Me voilà...enfin...prête à exprimer cette peur qui me paralyse et me plonge dans des situations inextricables. Je regarde au plus profond de mon âme...Je fouille, questionne. Ma peur se dévoile. Je l’observe, tourne autour d’elle. Elle s’était logée dans mon corps, y avait pris…
Écrit le 9 octobre 2014
181 votes

Si j’étais interviewée

Lorsque je rêve, je rêve en grand car ce sont les rêves qui nous font avancer ! Donc, si j’étais interviewée sur mon dernier roman "Dans l’ombre de la lune noire", voilà, comment cela se déroulerait : Journaliste : - En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre livre. L’auteure : - Avec Plaisir ! Il s’agit de l’histoire d’un couple qui part à la dérive au moment de la naissance de leur bébé. Jade, l’héroïne, va faire une rencontre...avec un homme ! Cet homme n’est pas comme les autres. C’est un…
Écrit le 9 octobre 2014
153 votes

Une pensée

Une pensée… Lorsque je m’allonge et que la nuit commence à tomber, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour ceux qui m’ont quittée. Dans la pénombre, leurs visages m’apparaissent et flot-tent autour de moi. Alors, pour ceux que j’ai connus, les souvenirs me revien-nent, pêle mêle, alternant scènes de joie et frustrations du dé-part. Je ne sais pourquoi, lorsqu’un être s’en va, l’esprit ne re-tient que les bons moments et les mauvais s’effacent comme par enchantement ! Il me semble que ce tri des…
Écrit le 9 octobre 2014
191 votes

L’aventure "Balzac’ vue de l’intérieur !

A l’aube du dernier matin au château de Brillac, une évidence s’impose au bas du bilan de cette incroyable aventure. Rien ne sera plus comme avant. L’Académie Balzac porte bien son nom ; Depuis le 1er Octobre, il s’est déroulé entre ces somptueux murs, une tranche de la Comédie Humaine, même si parfois, nous avions le sentiment de sombrer dans la Divine Comédie. Tout a été savamment orchestré de notre départ précipité à notre arrivée à 2h00 du matin dans ce château qui pour l’occasion, s’était paré d’une…
Écrit le 19 octobre 2014
33 votes