isabelle briand


4 votes historiques

1 vote
Âge : 61 ans
Situation : Union libre
Localisation : Rikitea (98) , Polynésie française
Profession : voyageur/auteure

Centres d'intérêts

mer, bateaux, voyages, aventures, histoire, lecture, écriture, photos, vie sous-marine, ethnologie, archéologie, nature.

Loisirs

aventures sous toutes les latitudes, plongées, randonnées. yoga, randonnées équestres.

Dernières lectures

roman d'un enfant du rail, henri Vincenot

Divers

Biographie

Je suis Nantaise. Depuis que je suis adulte, je n’ai connu pour chez-moi, et seul domicile, que des voiliers de grande croisière. En trente cinq ans, j’ ai vécu et navigué de l’Afrique à l’Amérique du Sud, du Brésil au Mexique, des Antilles à l’Amérique du Nord et au Canada, de la côte atlantique à la côte pacifique. Je n’ai jamais dévié de la vie vagabonde que j’ ai choisie. Je continue l’aventure avec Magnus, mon compagnon venu du froid, Suédois et navigateur accompli. Notre voilier, Nanna, est un Southern Cross 35 construit en 1984. Nous découvrons le Sud Pacifique ensemble.

Motivations

J'ai toujours aimé écrire et faire partager mes aventures, et susciter des vocations de voyages. l'écriture de récits, de romans est pour moi le meilleur moyen de satisfaire ce besoin. En 35 ans de voyage, j'ai beaucoup à raconter et même à inventer autour de personnages et situations rencontrées. Mon style de vie n'est pas ordinaire, je suis une nomade des mers, je vis sur l'océan et pour moi il est mon jardin. Le monde de la mer est souvent un monde masculin, même si des couples partent en voyage en bateau, c'est souvent sur l'initiative de l'homme, la femme suit... Moi, j'ai devancé et mes romans mettent en scène des femmes. Je continue à vivre sur l'eau, au gré des vents, si j'aime écrire, j'ai beaucoup de mal à "me vendre", l'Académie Balzac semble être une excellente solution.

Livre(s)

Embruns de vie
0 vote
isabelle briand
Catégorie /
Autres
Femme de Vent
0 vote
isabelle briand
Catégorie /
Roman

Mes défis

Défi auteur n°1 : L’Écriture sans verbes

Adieu à un frère

Ici, un exercice ardu pour un amour fraternel : Sommeil, souffrance, ta vie étendue là sur un lit d'hôpital en attente de quoi mon frère ? La délivrance, la paix, la mort ? Loin très loin de moi dans l'espace, puisqu'aux antipodes, mirage de tes yeux pleins de souffrance, là tout là-bas si proche de la mort. Vison ? De quoi mon frère ? Ton bref fleuve d'une vie trop banale ? Songe ? De qui, moi ta sœur, la nomade à la vie si marginale. Souhait ? D'un lagon bleu, de ton corps guéri, reposé sur du…
Écrit le 12 mai 2014
0 vote