Magali Aïta


2695 votes historiques

1294 votes
Âge : 39 ans
Situation : Marié(e)
Localisation : Allevard-les-Bains (38) , France
Profession : Directrice sports culture

Centres d'intérêts

Les sujets d'actualité Adepte des nouvelles technologies

Loisirs

Ecriture nouvelles et romans - Lecture romans Ski - footing - aquabike - vélo

Dernières lectures

Dans le cadre du jury du livre de poche : L'Unité - Ninni Holmqvist La demoiselle des tic-tac - Nathalie Hug Le manoir de Tyneford - Natasha Solomons

Divers

Je carbure au café et je ne dis jamais non pour une Chartreuse. Pour le plaisir des yeux : Victor Vasarely, Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Keith Haring.

Biographie

Magali Aïta est un auteur français. Elle est née à Aix-en-Provence où elle a suivi des études de géographie qu’elle termine à Lyon. Adepte des nouvelles technologies, elle est présente sur de nombreux sites sociaux et différents sites d’écriture où elle offre régulièrement ses textes aux lecteurs. Les internautes la connaissent surtout sous le pseudo "La chouette bavarde" : iPagination, shortEdition, Ladiesroom, WeLoveWords... Elle administre quotidiennement un blog http://lachouettebavarde.over-blog.com et participe à des concours de nouvelles.
L’amour au bout du clic – Mon petit éditeur – Roman – formats papier et numérique – 2013 – ISBN : 978-2-34200-606-3
Stellaire - Recueil collectif – Elenya éditions : lauréate du concours de nouvelles avec l’unanimité du jury - formats papier et numérique – 2013 - ISBN : 979-10-92512-09-0
http://elenya-editions.com/boutique/fr/recueils-collectifs/29-stellaire-9791092512090.html
Fantômes – Recueil collectif – iPagination éditions – Nouvelles – formats numérique et papier – 2012 – ISBN : 978-2-36791-003-1
http://www.ipaginastore.com/fr/home/18-fantomes-papier-9782367910154.html
Sens interdits – Recueil collectif – iPagination éditions : lauréate du concours de nouvelles - formats papier et numérique – 2012 – ISBN : 978-2-36791-005-5
http://www.ipaginastore.com/fr/home/15-sens-interdits-papier-9782367910215.html

Motivations

Madame, Monsieur, Une vie familiale et professionnelle bien remplie, à l'aube de la quarantaine, j'ai envie de sortir des sentiers battus et de participer à une nouvelle expérience inédite autour de l'écriture. En participant à l'Académie Balzac, outre la création, la rencontre de personnalités différentes autour d'une passion commune motive ma candidature. Ma bonne humeur et ma convivialité trouveront facilement leur place au sein d'une équipe. J'aime le contact, rire et découvrir de nouvelles choses. Mon point fort qui me définit le mieux : ma force de travail. Tous les jours, j'écris de 21 à 23h, je poste les textes sur mon blog, Facebook et twitter. J'ai fidélisé les lecteurs en leur offrant chaque soir un chapitre à lire. Une complicité est née et le relationnel entretenu par écran interposé me donne l'énergie nécessaire dans l'écriture quotidienne. Je n'ai peur de rien et je suis prête à relever le défi : 20 jours pour produire un roman. Je suis partante ! Au plaisir de vous lire et vous rencontrer. Bien à vous Magali

Photo(s)


Livre(s)

L’amour au bout du clic
1 vote
Magali Aïta
Catégorie /
Roman sentimental

Mes défis

Défi auteur n°1 : L’Écriture sans verbes

Embarquement immédiat

La nouvelle, au dîner, entre le fruit et le thé à la menthe, violente, inattendue : décollage demain à huit heures en direction d’Alger. Aucune réaction, pas même une tentative de protestation, la digestion seulement plus difficile, une longue nuit en perspective. Le temps figé l’espace d’un instant. Zina, dix-huit ans, célibataire, au grand désespoir de son père et de ses frères pour lesquels le vœu le plus cher, la quête ultime : le mariage de gré ou de force. Au pied de son lit, une valise, des tenues…
Écrit le 13 mai 2014
0 vote

Défi auteur n°2 : « Do you speak encore français ? »

Le hors-là

L’homme glisse vers une destination inconnue, communiquant sa peur : « Je vais mourir, c’est mon dernier jour. » Visage fermé, emprisonné dans les bas-fonds du néant, l’esprit vide de sens s’accroche à une existence qu’il mériterait meilleure. Destinée tragique sur la pente de la déchéance, les mots s’échappent, course-poursuite dans les méandres d’une mémoire à trous, aspirant la raison vers l’au-delà. Cerveau, cachot aux murs impénétrables d’un univers noir dont nul n’a la clé. Impuissance lamentable face à…
Écrit le 21 juillet 2014
1 vote

Défi auteur n°3 : Je ne conclus pas, je termine !

Une fugue au goût de sel

Épuisées, alternant crises de rires et de larmes, Anna et Elsa s’accordent une pause à l’ombre d’un bosquet. Le bruit du chassé-croisé de ce dernier week-end de juillet couvre le chant des cigales. Comment veux-tu que quelqu’un s’arrête pour nous, regarde à quoi nous ressemblons : des sorcières ! Les quinze jours de fugue ont eu raison de leurs tenues de rechange. Anna sent sous ses aisselles et écœurée lui répond : Avec les odeurs qui vont avec… Je te dis que nous n’y arriverons jamais. Ce truc-là, ce…
Écrit le 25 août 2014
1 vote

Mes récits

Le marin des ténèbres

Le clignotant orange avait lancé l’alerte depuis plusieurs dizaines de kilomètres. La jeune femme l’avait ignoré dans l’espoir de trouver une pompe à essence rapidement. La nuit est venue envelopper la route départementale et le brouillard s’est invité en ce début de soirée d’automne. Lorsque le réservoir est tombé à sec, dans un dernier soubresaut, la voiture s’est immobilisée au beau milieu de nulle part. Louisa cherche frénétiquement dans son sac à main son précieux téléphone portable reçu récemment par…
Écrit le 7 octobre 2014
78 votes

La mort aux trousses

Assis sur son canapé devant un tas d’enveloppes, il boit son whisky les yeux dans le vague. Il est trois heures du matin, tout juste rentré d’une soirée mondaine, il s’apprête à découvrir les messages de ses fans. Il ne se passe pas un jour sans que son attachée de presse ne lui apporte un sac de lettres de félicitations. La France entière l’encense pour ce prix obtenu contre toute attente. Lui, le fils d’ouvrier, le bon à rien, est devenu en peu de temps l’idole de toute une génération. « La roue tourne…
Écrit le 7 octobre 2014
39 votes

L’amour à grande vitesse

1. Comme chaque semaine, je prends le TGV pour rejoindre ma terre natale. Je quitte l’agglomération parisienne et sa pollution avec pour seule préoccupation de retrouver la nature ardéchoise. Depuis toutes ces années, j’ai pris mes habitudes et j’aborde ces temps de trajet ferroviaire avec comme optique de la mettre à profit pour déguster un livre. Une fois débarrassée de mon sac et de mon manteau, je me cale confortablement, prenant soin de trouver la posture adaptée à plusieurs heures de lecture.…
Écrit le 7 octobre 2014
27 votes

Avis de décès

Il est rentré à son domicile plus tôt que d’habitude. Surprenant son épouse avec un baiser rapide dans le cou. Elle lève la tête de son livre, le regard interrogatif, elle attend un mot de sa part. Il s’installe dans le fauteuil en face d’elle, le blouson encore sur le dos, les chaussures de sécurité aux pieds. Le visage fermé, les cernes sous les yeux témoignent de l’abattement qui lui serre le cœur. Les nuits d’insomnie se sont succédées malgré les médicaments, les tisanes ou autres potions artisanales.…
Écrit le 7 octobre 2014
38 votes