Pierre BANNIER


4723 votes historiques

3205 votes
Âge : 49 ans
Situation : Célibataire
Localisation : PARIS , France
Profession : Formateur en français

Centres d'intérêts

- Culture de masse - Fin du XIXème siècle - Séries télévisées - Basses technologies - Montagne / Représentations de la montagne dans les oeuvres de fiction

Loisirs

- Road-trips à l'étranger - Vide-greniers

Dernières lectures

- Romans policiers de Preston & Child - La Montagne Magique (Thomas Mann)

Divers

- Deux romans à publier : LE VERTIGE DU TEMPS (inédit) LA STATUE QUI TOMBE DU CIEL http://www.amazon.com/statue-tombe-French-Edition-ebook/dp/B009Y7BW70/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1351682182&sr=1-1&keywords=pierre+bannier

Biographie

Auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la télévision et au roman policier, avocat de formation, collaborateur dans de nombreuses revues et magazines en matière de séries télévisées, de culture de masse mais aussi d’étymologie, Pierre BANNIER a par ailleurs exercé tous les métiers -un peu à la manière du Docteur Kimble dans la série télévisée "Le Fugitif"-, la plupart du temps à son grand amusement malgré l’éclectisme de ces activités :
Ouvrier agricole, employé de banque, responsable juridique, technicien de laboratoire, traducteur, agent de sécurité militaire, contrôleur financier, comédien dans le doublage de films, aide au soutien scolaire, animateur radio, pigiste de presse, peintre en bâtiment, détective privé, visiteur-mystère, secrétaire, auteur-compositeur-interprète, envoyé spécial pour un quotidien parisien, praticien Feng-Shui, transporteur international de moelle osseuse, enquêteur à l’INSEE, animateur commercial, manager d’appartements, formateur en français langue étrangère... et bientôt participant à une émission de télé réalité ? ;-)

Motivations

Participer à ce projet d'écriture multi-mains, le tout dans le cadre interactif d'une production dite de téléréalité, me paraît tout bonnement incroyable et -pour tout dire- parfaitement délirant ! C'est la raison pour laquelle je veux en être ! Il me tarde de voir de quelle manière les interactions des egos des auteurs peuvent infléchir, dynamiser ou au contraire dynamiter le travail d'écriture ; sans compter la difficulté prévisible à organiser le travail et à faire régulièrement des choix suivis par tous : au secours, faisons-le ! :-)

Photo(s)


Livre(s)

Lois et Clark, série postféministe
0 vote
Pierre BANNIER
Catégorie /
Art, Musique et Cinéma
Les microsociétés de la littérature pour la jeunesse - L’exemple de Fantômette
0 vote
Pierre BANNIER
Catégorie /
Jeunesse
SHERLOCK HOLMES
0 vote
Pierre BANNIER
Catégorie /
Art, Musique et Cinéma
Pleins feux sur... STARSKY & HUTCH
0 vote
Pierre BANNIER
Catégorie /
Art, Musique et Cinéma
Pleins feux sur... COLUMBO
0 vote
Pierre BANNIER
Catégorie /
Art, Musique et Cinéma

Mes défis


Mes récits

Les fleurs fanées de la terre promise (chapitre 1)

1 J’irai où vous voudrez (pourvu que ce soit loin) Je m’appelle Grégoire. Mais le plus souvent mes amis m’appellent Greg. Je n’ose pas leur dire, mais en fait je ne suis pas sûr d’aimer ça. Après tout ce n’est pas si grave, mais quand même, mon prénom c’est Grégoire, et pas Greg. Enfin, bon. Aujourd’hui, je suis confronté à un petit questionnement : mes prochaines vacances ne vont pas tarder, et je ne sais pas quoi en faire. Je sais, ça a l’air bête, comme ça, et surtout n’allez pas croire que je suis du…
Écrit le 7 octobre 2014
150 votes

Les fleurs fanées de la terre promise (chapitre 2)

2 La place du mort (et autres insatisfactions préambulaires) Je ne pratique pas l’auto-stop. On peut même dire qu’en général je préfèrerais rester sur le bord de la route plutôt que de lever le pouce en marchant à reculons. Cependant je dois avouer qu’un jour j’ai dû recourir à ce mode de transport. Mais c’était plutôt du dépannage, je n’avais pas beaucoup le choix. C’est curieux d’ailleurs parce que je n’ai pas très envie de me rappeler avec précision les circonstances qui m’avaient amené à tenter le destin.…
Écrit le 7 octobre 2014
110 votes

Les fleurs fanées de la terre promise (chapitre 3)

3 Je regarde mes chaussures (elles ont des trucs à me dire, et moi aussi) Je ne suis pas encore parti : il me faut toujours un peu de temps pour intégrer les événements. J’ai en moi une sorte d’inertie qui joue un peu le rôle d’un tampon face aux stimulations extérieures. D’un côté ça me préserve, mais d’un autre côté ça m’enlève un peu de spontanéité… Pour le moment, je regarde mes chaussures. Oui, je regarde mes chaussures. Et de près, encore ! …surtout la semelle. Je suis assis dans mon salon et je regarde…
Écrit le 7 octobre 2014
103 votes

Les fleurs fanées de la terre promise (chapitre 4)

4 Clara m’a appelé (j’avoue que je ne m’y attendais pas) Carla m’a appelé. C’était plutôt une surprise. Pour être honnête, ça me fait souvent ça lorsque le téléphone sonne. J’ignore pourquoi mais c’est comme ça. Mais avec Carla c’est autre chose, ça en rajoute. Carle est une brune de 27 ans. Elle est jolie comme un cœur mais nos rapports ne sont pas exactement définis. Je ne sais pas trop ce qui s’est passé jusque ici ni où nous en sommes vraiment elle et moi (si tant est que nous en soyons quelque part). Nous…
Écrit le 7 octobre 2014
103 votes

Les fleurs fanées de la terre promise (chapitre 5)

5 Je ne veux plus partir (enfin, presque) Que l’on ne se méprenne pas : ma motivation à partir sous d’autres cieux était sincère et réelle. J’avais tout bien préparé et je me languissais presque, profitant du plaisir anticipé de la pré-rumination du départ. Mais là, depuis hier, c’est comme si une chape de plomb s’était abattue sur mon enthousiasme, comme si j’espérais pouvoir repousser mes vacances. Rien à voir avec Clara. Enfin, je crois. Les raisons me paraissent plus complexes. Ce qu’il y a surtout,…
Écrit le 7 octobre 2014
105 votes

Les fleurs fanées de la terre promise (chapitre 6)

6 Airport (une danse à mille temps) Je suis arrivé sans encombre à l’aéroport. Je ne me suis même pas pressé. J’ai pris mon temps, et il m’en reste. Je suis donc confortable pour aborder toutes les petites étapes successives qui m’amèneront finalement à bord de mon aéroplane. Les halls d’aéroports n’ont pas de plafond. Ils en donnent l’impression, en tous cas. Du coup, la réverbération des sons y est importante et contribue à créer une curieuse ambiance, sauf à Stockholm et quelques autres villes, où…
Écrit le 9 octobre 2014
91 votes

Les fleurs fanées de la terre promise (chapitre 7)

7 J’ouvre les paupières (here I am) Au commencement il y eut un bruit. Pour être tout à fait honnête, je ne saurais pas dire lequel, mais il y eut un bruit, ça j’en suis sûr. Et c’est immédiatement après que j’ai ouvert les paupières. Le noir est presque complet : mon réveil n’en sera qu’adouci. Mais ce n’est pas un problème en soi. Non, mon problème, à cette seconde, c’est que je ne sais pas où je suis, mais alors pas du tout ! Du coup, je n’essaie pas de me replonger dans le sommeil, car je sens dans mon…
Écrit le 9 octobre 2014
89 votes

Les fleurs fanées de la terre promise (chapitre 8)

8 Luigi (c’est comme ça qu’il s’appelait) Aujourd’hui, j’ai rencontré quelqu’un de plutôt original. Dans la rue. Il s’appelle Luigi. Quelqu’un qui travaille à la SNCF dirait de lui que c’est un Grand Voyageur. Sauf qu’il est venu ici en avion, tout comme moi. Luigi est marrant. Il n’est pas italien, mais en a bien l’allure. Il semble être curieux de tout et n’avoir peur de rien. Je ne sais pas quand il est arrivé au juste. En fait je n’ai pas bien compris, car il est parfois difficile à suivre. En tous cas…
Écrit le 9 octobre 2014
90 votes

Les fleurs fanées de la terre promise (chapitre 9)

9 Je dis oui à tout (je dis même oui à non) La rencontre fortuite de Luigi m’a amené à réfléchir. Cette expérience m’a réveillé et j’aimerais bien qu’elle se reproduise. Je me sens bizarre de continuer mon périple transcontinental tout seul. J’ai tout à coup la désagréable impression de faire fausse route, et d’avoir peut-être raté quelque chose. Bien entendu, tous les compagnons éphémères de voyage ne sont pas comme Luigi, mais je m’interroge quand même. Combien, parmi les silhouettes de ces voisins parfois…
Écrit le 10 octobre 2014
80 votes

Les fleurs fanées de la terre promise (chapitre 10)

10 Contre le vent (New York n’est pas ce que l’on croit) J’ai repris la route. Plus précisément, j’ai repris la piste (de décollage) et j’ai traversé l’Atlantique jusqu’à New York. Partir vers l’Ouest en venant d’Europe aura toujours un petit goût d’aventure. Cela vient sans doute du fait que l’Afrique n’est pas si loin, et qu’en étant collée à l’Europe, l’Asie peut sembler accessible : à la rigueur, on pourrait presque y aller en marchant un matin, au lieu de se rendre à son travail. Certains l’ont fait.…
Écrit le 10 octobre 2014
78 votes

"Objets trouvés" dans les séries télévisées !

De la voiture de Starsky au paquebot de La croisière s’amuse... On prête souvent attention aux acteurs ayant honoré les plus célèbres séries télévisées, mais on oublie les lieux de tournage et les accessoires pourtant célébrissimes... Il est en effet paradoxal de ne peut garder une petite pensée pour tous les éléments matériels ayant contribué à l’ambiance et au succès d’une série télévisée ; d’autant qu’en règle générale les décors sont détruits après tournage (ou tout au moins à l’annulation de la série).…
Écrit le 11 octobre 2014
30 votes