Christelle Goffinet-Maurin


3150 votes historiques

2371 votes
Âge : 43 ans
Situation : Union libre
Localisation : Meyreuil (13) , France
Profession : Coordinatrice maritime

Centres d'intérêts

Je suis une passionnée d'Histoire, principalement de l'époque des Bourbons et des Habsbourg. Henri IV, Marie-Antoinette, Louis XIV et Sissi n'ont plus de secrets pour moi, ou presque ! Je dévore biographies et romans historiques à longueur d'année. Je m'intéresse également à l'époque de la Guerre de Secession, et à l'époque de la deuxième guerre mondiale. J'adore également les voyages, grands ou petits, j'essaie d'en faire aussi souvent que possible sans jamais satisfaire entièrement mon envie d'évasion. Un autre domaine qui me fascine : la danse classique. Je l'ai pratiquée pendant plus de vingt ans par pur plaisir. J'ai déjà écrit une nouvelle sur le sujet. Enfin, parler de mes centres d'intérêt sans évoquer celui-ci serait presque une faute : je suis une amoureuse inconditionnelle de l'univers Disney ! Tout ce qui s'y rapporte m'enchante et a grandement contribué depuis mon enfance à développer mon imagination. J'aime également la musique, avec des goûts plus conformes à la génération de mes parents qu'à la mienne. Hormis Patrick Bruel, mes chanteurs de prédilection ne sont pas Stromae ou Amel Bent, mais... Claude François, Mike Brant, et Dalida

Loisirs

Outre la lecture et l'écriture qui représentent la majeure partie de mes loisirs (et oui, j'ai fait mienne la devise d'Emile Zola : "pas un jour sans une ligne"), j'apprécie également les moments de détente en famille, les activités que je peux partager avec mes enfants, comme le cinéma, la piscine, le ski, le cheval, le karting, et même le tricot (du moins avec ma fille) ! Je fais également beaucoup de sport en salle afin d'entretenir ma forme. Adorant les escapades, j'essaie aussi d'en faire le plus possible avec ma petite famille, en France où à l'étranger. A la maison, lorsque je lâche le clavier de mon ordinateur, c'est pour jardiner (j'adore m'occuper de mes rosiers), pour cuisiner (les enfants adorent les bons petits plats) ou pour chanter (et oui, je suis une grande fan du karaoké) ! Je joue aussi du piano, bien que je n'aie guère le temps d'apprendre de nouveaux morceaux en sus de ceux que je connais déjà.

Dernières lectures

Pour les trois derniers mois : Daniel Pennac : "Chagrin d'école" Claude Duneton : "Petit Louis, dit XIV" Stefan Zweig : "Marie-Antoinette" Guy Corneau : "N'y a-t-il pas d'amour heureux ?" Miklos Nyiszli : "Médecin à Auschwitz" Thomas Harris : "Hannibal Lecter" Hervé Jourdain : "Le sang de la trahison" (prix quai des orfèvres 2014) Emile Zola : "L'assommoir" (relecture pour le plaisir !)

Divers

L’Académie Balzac est pour moi un véritable défi que je meurs d’envie de relever ! Ecrire, écrire encore et toujours, laisser les mots, les phrases naître, d’abord dans mon imagination, puis dans ma réflexion et enfin sur le papier, comme une promesse d’accomplissement, une continuité que rien n’arrêtera !

Biographie

Christelle Goffinet-Maurin est originaire de Marseille et maman de deux jeunes enfants. Depuis son plus jeune âge, elle est une incontestable littéraire. Elle adore lire et a également toujours aimé écrire, que ce soit des nouvelles, des poèmes, des chansons ou des romans. Ayant hérité de son grand-père ce goût de la plume, elle a à peine dix ans lorsqu’elle écrit son premier poème, « l’analyse rose » où les sujets, verbes et COD valsent dans une analyse grammaticale pas comme les autres. Son institutrice de CM2 tente de faire publier le poème, mais sans succès. En grandissant, Christelle multiplie les poèmes, chansons et petits textes, mais toujours à titre personnel. Elle passe évidemment un bac littéraire, et durant ses études, l’un de ses professeurs de français, admiratif devant la qualité de ses dissertations, lui suggère d’essayer d’écrire un livre.
Devenue adulte, l’écriture devient alors un exutoire précieux, une source d’émotions sans cesse renouvelées et l’occasion de recherches approfondies. A vingt-trois ans, Christelle arrive seconde dans un concours de nouvelles régional. Puis alors qu’elle vient d’être maman, elle se décide à se lancer dans l’écriture d’un roman complet. Elle découvre alors sur Internet le Prix du Quai des Orfèvres et décide d’y participer. Son intérêt pour les romans de la littérature policière (entre autres ceux de Fred Vargas, Agatha Christie et Mary Higgins Clark) l’a aidé à écrire un roman policier complet, reposant sur la qualité de l’intrigue et de l’écriture. Férue d’histoire de France, Christelle n’hésite pas à s’en inspirer pour trouver le sujet de son livre. Et c’est le succès lorsque son premier roman, l’Ombre du Soleil, reçoit le Prix du Quai des Orfèvres 2006.
Elle écrira ensuite un roman, « Des diamants et des crimes » dans le cadre d’un concours organisé par le magasine Historia, où elle arrivera finaliste en 2007. Malheureusement, le projet ne se concrétisera pas et le roman ne sera jamais publié. En 2008, elle remporte également le premier prix d’un concours de poésie local avec un poème intitulé « Grain d’Ivresse ». Après quelques années où elle traverse un divorce difficile, Christelle Goffinet-Maurin publie son second roman, « 2vin ki G tué », paru aux Editions THOT en 2013. Parallèlement, elle signe un contrat avec les Editions « Nouvelles Plumes » pour la publication sous format e-book de son troisième roman, « La Dame de Pique ».
Travaillant actuellement sur plusieurs autres romans, Christelle Goffinet-Maurin poursuit en parallèle sa carrière professionnelle chez l’armateur CMA-CGM à Marseille, où elle exerce un métier qu’elle apprécie. Son temps libre, lui, est consacré à sa passion : l’écriture. L’objectif de Christelle Goffinet-Maurin est de prendre ses lecteurs « aux tripes » et de leur donner un plaisir identique à celui qu’elle éprouve en écrivant.

Motivations

Bonjour chers internautes qui allez voter pour moi :) J'espère vous donner envie de m'offrir votre vote, j'espère pouvoir captiver votre attention, sur mes livres, sur mon profil, bref, j'espère que vous me donnerez la chance de participer à cette aventure, et je vous en remercie d'avance ! C'est avec beaucoup d'enthousiasme que je pose ma candidature pour avoir la chance de participer à l'aventure de l’académie Balzac. Le concept m'a immédiatement séduite, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'y vois l'opportunité de vivre une expérience formidable et pour moi toute nouvelle : adopter le temps de l'aventure un mode de vie différent de mon quotidien, celui de la télé-réalité, et en profiter pour m'adonner sans entrave à la passion qui est la mienne depuis ma plus tendre enfance : l'écriture. Participer à cette aventure m'offrirait également l'opportunité de rencontrer d'autres auteurs partageant ma passion. Et pour un écrivain, quel meilleur moyen d'enrichir ses idées, ses facultés de communication et son esprit tout entier que de travailler sur un roman à plusieurs mains ? D’un point de vue purement personnel, le challenge de l’académie Balzac me donnerait aussi l'opportunité de réaliser un désir : celui de m'adonner à un style d'écriture différent des romans que j'ai publiés jusqu'à présent, c'est à dire de la littérature policière. J’ai envie d’écrire autre chose, des récits basés à la fois sur du vécu, de l’imaginaire, des problèmes contemporains, mais avec en commun l’émotion que j’ai appris à faire passer dans ma plume, afin que mes lecteurs prennent autant de plaisir à lire mes romans que je n’en aurai eu à les écrire. J’ai également envie d’écrire sur des sujets qui composent le quotidien de la vie avec ses bonheurs et ses tracas, des histoires où les lecteurs auront l’impression de se reconnaître au travers des personnages et des drames vécus. Tous les sujets sont riches si on sait les regarder sous le bon angle. A bientôt, Christelle

Photo(s)


Livre(s)

L’ombre du soleil
0 vote
Christelle Goffinet-Maurin
Catégorie /
Policier, Thriller
2 vin ki G tué
0 vote
Christelle Goffinet-Maurin
Catégorie /
Policier, Thriller
La Dame de Pique
0 vote
Christelle Goffinet-Maurin
Catégorie /
Policier, Thriller

Mes défis

Défi auteur n°1 : L’Écriture sans verbes

MAUX ET MOTS

Maux de cœurs, maux de tête étalés sous des mots Blessures évoquées comme sur des journaux Combien de souvenirs endormis dans mon cœur Mots flous sans verbes crus pour le trouble et la peur Yeux ouverts dans le noir, vagues d’humiliation Au souvenir des jours et des maux endurés Mon âme torturée par cent mille questions Folle envie de silence et puis d’obscurité Pourquoi, oh mais pourquoi ce besoin viscéral De lettres mélangées sorties d’un tunnel noir Pourquoi l’apaisement presque paradoxal D’un malaise…
Écrit le 15 mai 2014
0 vote

Défi auteur n°2 : « Do you speak encore français ? »

Les papillons noirs

Pire que la déprime : la papillonoirose (spleen ou blues). Inconnue des forts, des optimistes qui la qualifieront de comédillusion (bluff), elle peut me laisser moi, vulnérable chose, sur le carreau en seulement une heure. Relativement dissipée par le travail en semaine, elle se rattrape à chaque hebdopause (week-end). La contemporoversion (remake) de ce qui rongea Baudelaire dans « Les Fleurs du Mal ». Et elle est tout sauf honnefiable (fair-play). Elle glisse, insidieuse, lorsque je m’y attends…
Écrit le 15 juillet 2014
0 vote

Défi auteur n°3 : Je ne conclus pas, je termine !

Le prix d'une vie

« Voilà, c’est terminé » Répétant inlassablement ces mots, Pauline marchait sur les quais, indifférente au soleil couchant qui parait le fleuve d’un voile d’or. Malgré la légèreté de sa démarche, son cœur était de plomb. La police judiciaire venait de rendre les conclusions de l’enquête, reconnaissant son oncle Gilles coupable. Coupable d’avoir assassiné Laurine, sa sœur jumelle, et d’avoir tenté de la tuer elle, Pauline, avant de se suicider. Le commissaire Sartini venait de lui faire lire la lettre contenant…
Écrit le 18 août 2014
0 vote

Mes récits

A toi, à nous

Etait-ce un bel adieu, était-ce un au-revoir Qui peut savoir au fond, ce que cache un regard Ou bien si certains mots, prononcés certains jours Resteront inchangés demain ou bien toujours Te perdre en fait, pourquoi ? Parce que tu me désires Et même plus encore, je le sens, je le sais La suite inéluctable, tu ne veux pas la lire Tu dis que nous n’avons pas le droit d’y céder Je ne peux qu’approuver, admirer ta droiture Qui me prouve quel homme merveilleux tu es Même si renoncer est une déchirure…
Écrit le 9 octobre 2014
186 votes

La lettre d’Auschwitz

Trois heures du matin. Dans la nuit glaciale de janvier, des centaines et des centaines de spectres blafards en pyjama rayé se tiennent debout, les uns contre les autres, sur une place balayée par le vent tandis qu’une voix stridente hurle des numéros de matricule, les uns après les autres. A mesure que les minutes passent, des corps, mais peut-on encore appeler corps ces lambeaux de peau grise flottant sur de maigres ossements, s’écroulent par ci par là, clairsemant brièvement les rangs avant que…
Écrit le 9 octobre 2014
212 votes

Grain d’ivresse

Sous le soleil d’été, les fruits charnus et ronds S’épanouissent au fil de la belle saison Et pareils à la bouche d’une femme amoureuse Gonflent les grains bleutés à la chair savoureuse Ah, quelle volupté dans les grappes odorantes Presque à maturité mais encore indolentes Attendant patiemment qu’enfin le vendangeur Se penche au milieu d’elles et goûte leur douceur Puis d’un geste précis, plein de délicatesse A la fois sensuel et empreint de tendresse L’homme tendra la main vers le fruit de l’ivresse Afin…
Écrit le 9 octobre 2014
179 votes

Des roses en décembre

Je suis assise sur le banc en fer forgé, juste sous la fenêtre du garage. Il fait froid, c’est le 3 décembre déjà. Je frissonne malgré mon blouson fourré. J’ai toujours été frileuse. Mais je n’ai pas envie de rentrer. Parce que malgré la température qui avoisine les 5°, le ciel est d’un bleu pur, lavé par le vent d’hiver et un soleil pâle mais résistant l’orne. Sous sa caresse, Ingrid Bergman semble ouvrir davantage son cœur, tandis que Lili Marleen, plus dolente, se contente d’incliner la tête dans sa lumière.…
Écrit le 9 octobre 2014
175 votes

La princesse et ses prétendants

Il était une fois une princesse qui rêvait du grand amour. Le roi son père annonça donc publiquement dans le royaume que sa fille accorderait sa main à l’homme qu’elle estimerait capable de la rendre heureuse. Les épreuves devaient avoir lieu dans la salle du trône que les fées, marraines de la jeune femme, avaient parsemé de poussière de vérité, afin que les hommes questionnés ne puissent pas mentir. Les prétendants affluèrent de toutes parts et se pressèrent aux portes du château. Le premier à être reçu…
Écrit le 9 octobre 2014
179 votes

Georges, mon unique

Je marchais solitaire au sein de nulle part Jusqu’au jour où mes yeux ont croisé ton regard Tu fus de mon passé le point final et sûr Et la première lettre écrivant mon futur Tes lèvres en se posant sur les miennes ont fait naître Un bouquet de délices au tréfonds de mon être J’ai su que tu étais celui que j’attendais Celui qui devait prendre place à mes côtés Tu es tout à la fois, ma force et ma faiblesse Forte de ton amour, faible sous tes caresses Amputée de mon cœur quand je suis loin de toi Un siècle…
Écrit le 9 octobre 2014
219 votes

Extrait de "Love me et personne d’autre"

Voilà, je l’ai donc à nouveau quitté il y a 3 jours. Je n’ai pas eu la force de le faire le 1er mai, non, lui dire que tout était terminé le jour de notre anniversaire, c’était au-dessus de mes forces. Forces déjà mises à rude épreuve par le fait de n’avoir pas passé cette journée avec lui. Je n’ai pas voulu le voir. Sinon, je n’aurais pas pu le quitter. Mais après tout, cela fait tellement de fois que je le quitte que je ne les compte même plus. Depuis un an, ce n’est qu’un enchevêtrement de « je te prends,…
Écrit le 10 octobre 2014
109 votes