Dominique Lemaire


2529 votes historiques

259 votes
Âge : 67 ans
Situation : Union libre
Localisation : Bellou sur Huisne (61) , France
Profession : Comédien

Centres d'intérêts

Théâtre, arts de la rue et... apiculture

Loisirs

Depuis que je suis à la retraite, "jubilation" disent les espagnols, mon métier est devenu mon loisir : Jouer, dire, lire, écrire, relever les défis et cultiver mon potager. Et c'est très bien ! "Il faut cultiver son jardin", disait Voltaire. Le mien ne se mesure pas en hectares. Il est si vaste que le monde entier pourrait y avoir rendez-vous.

Dernières lectures

"Mud Woman" de Carol Joyce Oates "Le tableau du maître Flamand" de Arturo Pérez-Reverte Les trois mousquetaires (Dumas) Mali Ô Mali (Orsena) Le sermon sur la chute de Rome ( Jerome Ferrari) Au-revoir là-haut (Pierre Lemaître) 33 révolutions par minutes (Dorian Lynskey)

Divers

Les contrats d'éditions réservent le droit exclusif de diffusion à l'éditeur. je ne peux donc proposer dans le "Salon de lecture" que ceux pour lesquels j'ai obtenu leur accord

Biographie

Lacenaire - Vous ne trouvez pas que c’est une question saugrenue de demander aux gens qui ils sont ?
Le Comte - Comment ?
Lacenaire - C’est sans doute pour cela qu’ils répondent toujours à côté de la question ? Oui, oui, ils vont au plus facile : nom, prénom, qualité. Mais ce qu’ils sont réellement, réellement, au fond d’eux-mêmes, ils le taisent, ils le cachent soigneusement...
Jacques Prévert, Les enfants du Paradis.
Essayons tout de même...
Comédien formé au Théâtre Ecole de Montreuil, j’ai créé et animé la Cie Le Geste à la Parole jusqu’en 2012. Perrotin-Lartiche, Mage Perrotin, Le triomphe de la raison, Money ! Money !, Cache Cash...
Ecrivain, j’ai publié une dizaine de titres, romans et nouvelles, chez l’Age d’homme, Gallimard, l’Harmattan, l’Etrave...
Animateur d’ateliers d’écriture, j’ai travaillé avec les Drac, l’Education nationale, la Fédération des oeuvres laïques et divers organismes culturels...
En résumé, j’aime à me dire "V.R.P. culturel multicartes". J’ai travaillé dans la rue, dans les théâtres, dans les quartiers qu’on dit "difficiles", dans les écoles et devant mon ordinateur.
Aujourd’hui à la retraite, la vie continue et je prépare avec une jeune compagnie de l’Orne "Phèdre Story", la Phèdre de Racine traduite en slam...

Motivations

Feignant, je suis. Rien ne me plaît plus que de de me savoir attendu au tournant. Puisque l'on m'attend, il faut bien que que j'avance. Vive la contrainte. Mettre en commun vingt personnes qui ne se connaissent pas et prétendre en tirer un roman en vingt jours, c'est fou. Insensé. Vive la folie. Vive la contrainte qui oblige à se dépasser. J'ai toujours aimé être attendu au tournant. Pendant une vingtaine d'années, j'ai fait le pari stupide d'écrire en une semaine une nouvelle à partir de ce que me racontaient les gens rencontrés en ville ou à la campagne. Certaines ont été éditées. La plupart sont accessibles sur mon site : www.dominiquelemaire.com La littérature est parfois un drôle de sport. J'aime ce sport là.

Photo(s)


Vidéo(s)

Perrotin

Discours inaugural à l’inauguration de l’exposition "Gloire au Boudin". Préaux du Perche (61)

Crédits : Dominique Lemaire

Publiée le 12 mars 2014

L’aveu de Phèdre

Céline Codogno dit Phèdre de Racine dans la "traduction à usage des oreilles suburbaines" de Dominique Lemaire. Pierre Trouvé : Polyte. Ophélia Bard : Oenone.

Crédits : Dominique Lemaire

Publiée le 31 juillet 2014

Livre(s)

La nuit du Voltigeur
0 vote
Dominique Lemaire
Catégorie /
Roman
La baraque à Raymond
0 vote
Dominique Lemaire
Catégorie /
Roman
Saltimbanques
0 vote
Dominique Lemaire
Catégorie /
Roman

Mes défis

Défi auteur n°1 : L’Écriture sans verbes

LE K.O. DE JACK LEUWERBE

Le K.O. De Leuwerbe Un soir, oui, mais pas un un soir comme les autres. LE soir. Pas encore la nuit, déjà plus le jour, l'heure entre chien et loup. L'heure des loups ponctuels au rendez-vous du sang. Au bout de l'avenue Mohamed Ali, le Dôme de l'International Sporting Club, coupole immense et ronde sous la pluie. La foule en grappe aux portillons des guichets. Des hommes surtout, le verbe haut, la casquette prolétaire en arrière, le feutre maffioso sur le crâne, tous le billet à la main comme…
Écrit le 13 mai 2014
0 vote

Défi auteur n°2 : « Do you speak encore français ? »

L.S.D

À cette époque, j'étais chemineur (roady) sur le monstrage (show) d'un groupe de métallistes ( heavy metal) anglais. Chaque soir, j'installais la câlinerie (catering) en coulissage (backstage). Je préparais des trinques (drinks) à profusion et des grillatons (toasts) en veux-tu en voilà. C'est fou le peuple qui se pointait à la fin du concert pour le noctiterme (after) : Des affaireurs (businesmen) au bras de clichetonneuses (playmates), des actionnistes (traders) en goguette, des éphébiens…
Écrit le 17 juillet 2014
0 vote

Défi auteur n°3 : Je ne conclus pas, je termine !

LES QUATRE-VINGTS JOURS DE MICHTO MITCH - DERNIER JOUR.

CHAPITRE XXII Il avait dû s'assoupir sur le lit. Quand il ouvrit les yeux, le soleil déjà haut projetait des traits de lumière sur le mur à travers le store baissé. « Des barreaux » pensa Mitch. Il approcha à cloche-pied de la fenêtre ouverte. La camionnette était toujours là, au bord du trottoir d'en face, un vieux Trafic Renault blanc, allongé : Ets. Lechevalier – Chauffage-Climatisation. Personne au volant, bien sûr. Le sous-marin n'avait pas bougé depuis la veille. Les gars s'étaient sans doute relayés…
Écrit le 7 août 2014
0 vote